Inscription à notre newsletter

Chaque jour l'actualité de l'économie et de l'investissement au Niger


Santé

Niger-Covid 19 : 47% de la population sera vacciné en 2021

Niger-Covid 19 : 47% de la population sera vacciné en 2021

(Niamey et les 2 jours) - Dans une conférence de presse animée ce 29 décembre, le ministre de la Santé, Ahmed Boto a indiqué que les vaccins contre la Covid 19 devront être livrés au premier semestre 2021 et que 47% de la population allait être vacciné dans la foulée. Il a précisé que le gouvernement s’est inscrit dans la facilité appelée COVAX et que 75 milliards de francs CFA seront injectés par l’État pour l’acquisition de ce vaccin. Les cibles prioritaires de cette prochaine campagne de vaccination sont les scolaires, le personnel de santé, les Forces de défense et de sécurité et les personnes âgées.

La situation de l’évolution de la pandémie du coronavirus dans le pays était également à l’ordre du jour.  Le constat général est alarmant : le pays fait face à une augmentation rapide du nombre de contaminations alimentée par le non-respect des gestes barrières.

« La situation épidémiologique se présente comme suit : pour un total de 61291 tests réalisés, 3159 cas ont été déclarés positifs avec 99 décès, 1736 ont été guéris et 1320 cas sont actifs. Toutes les huit régions ont été touchées par cette phase avec Niamey comme épicentre. Toutes les régions sont concernées par cette recrudescence, mais la situation est plus préoccupante dans trois régions à savoir Niamey, Tillabéri et Agadez », a déclaré le ministre à cet effet.

Pour renverser la tendance et éviter ainsi que cette deuxième vague ne soit trop meurtrière, le ministre a invité les populations à redoubler de vigilance et à respecter strictement les gestes arrière.  « Nous avons assisté à un relâchement total du respect de l’ensemble des gestes arrière dans le cadre de la prévention de la Covid 19. Nous devons aussi renforcer la surveillance à tous les niveaux suite aux regroupements et rassemblements ces dernières semaines dans le pays à cause de la campagne électorale », a-t-il indiqué.

Concernant l’instauration du couvre-feu ou encore de la fermeture des lieux de culte, le ministre n’a pas écarté la possibilité d’y faire recours. « Le couvre-feu ou la fermeture de mosquée n’interviendra que lorsque la situation l’exige ou se dégrade davantage. Les mesures se prennent en fonction de l’évolution de la situation », a-t-il poursuivi.

Mawulolo Ahlijah



Please publish modules in offcanvas position.