Inscription à notre newsletter

Chaque jour l'actualité de l'économie et de l'investissement au Niger


Politique

Niger : la situation sous contrôle, malgré quelques échauffourées

Niger : la situation sous contrôle, malgré quelques échauffourées

(Niamey et les 2 jours) - 48 heures après la proclamation des résultats provisoires par la CENI donnant Mohamed Bazoum vainqueur au second tour des élections présidentielles avec 55,75 % des voix, la situation demeure sous contrôle à Niamey la capitale, après les mouvements spontanés qui ont émaillé la journée du mardi. Outre la coupure de la connexion internet depuis le 23 février pour éviter notamment la diffusion de Fake News, à plusieurs points de la ville les forces de l’ordre assurent la sécurité dans toute la municipalité.

Durant toute la journée du 23 février, ces groupes de jeunes ont bloqué plusieurs artères de la ville et incendié des pneus pour marquer leur mécontentement. Les forces de l’ordre ont riposté par des tirs de gaz lacrymogènes et des courses poursuites se sont engagées à plusieurs endroits de la ville. La maison de Moussa Kaka, correspondant de RFI a été vandalisée. De nombreux véhicules soupçonnés d’appartenir à des cadres du parti au pouvoir ont été incendiés. Des locaux appartenant à des compagnies de transfert d’argent Zeyna et Nita transfert ont été également attaqués et à de nombreux endroits on signale que des coffres forts ont été emportés.

L’opposition politique rejette ces résultats qu’elle qualifie de mascarades. Mahamane Ousmane arrivé officiellement en seconde position avec 45,75 % revendique la victoire et affirme avoir recueilli en réalité 50,33 % des voix.

Rappelons que l’opposition dit attendre le 15 Mars et la proclamation des résultats définitifs par la Cour constitutionnelle pour donner son mot d’ordre. Jusque-là, il s’agit essentiellement de mouvements d’humeur spontanés.

Mawulolo Ahlijah



Please publish modules in offcanvas position.