Inscription à notre newsletter

Chaque jour l'actualité de l'économie et de l'investissement au Niger


Politique

Élections présidentielles : l’opposition dénonce des fraudes massives

Élections présidentielles : l’opposition dénonce des fraudes massives

(Niamey et les 2 jours) - La direction de campagne de l’ancien président Mahamane Ousmane derrière lequel s’est rangée une grande partie de l’opposition pour le compte du second tour du scrutin présidentiel, vient de dénoncer un hold-up électoral et exiger la fin de la publication des résultats par la CENI. L’annonce a été faite par un communiqué rendu public ce 23 février alors que les résultats de 259 communes sur 266 sont désormais connus.

Le communiqué dénonce ainsi des manquements graves de nature à remettre en cause la crédibilité des résultats et cite à cet effet des cas d’achat de conscience de vols d’urnes, de menaces et d’intimidations des électeurs relevés par les délégués de l’opposition dans de nombreuses circonstances électorales.

Ces déclarations contrastent avec les comptes rendus des missions d’observations nationales et internationales qui pour la plupart se félicitent d’un scrutin conforme aux exigences démocratiques.

Depuis le début de l’après-midi, des affrontements entre manifestants et force de l’ordre ont éclaté dans divers endroits de la capitale Niamey alors que de nombreuses personnes sont en train de converger vers le siège du parti du candidat Mahamane Ousmane.

Notons que les résultats actuels donnent Mohamed Bazoum vainqueur avec plus de 500 000 voix d’écart.

Mawulolo Ahlijah

Lire aussi:

Niger : la CEN-SAD se dit satisfaite du second tour de l’élection présidentielle


Please publish modules in offcanvas position.