Inscription à notre newsletter

Chaque jour l'actualité de l'économie et de l'investissement au Niger


Site en maintenance
Politique

« La dégradation de la situation sécuritaire exige le déclenchement de la force en attente de la CEDEAO » Issoufou Mahamadou

« La dégradation de la situation sécuritaire exige le déclenchement de la force en attente de la CEDEAO » Issoufou Mahamadou

(Niamey et les 2 jours) - Ce 23 janvier 2021, le président de la République, son excellence Issoufou Mahamadou a pris part par visioconférence à la 58e session ordinaire des chefs d’états et de gouvernements de la CEDEAO. 

Dans son discours, le chef de l’État a mis l’accent sur l’urgence sécuritaire à laquelle est confronté l’espace communautaire. « Il ne fait aucun doute que le terrorisme est aujourd’hui la plus grande menace sécuritaire à laquelle fait face notre sous-région », a-t-il déclaré. Il a également exhorté ses pairs à accélérer la mise en œuvre d’une réponse communautaire. « La dégradation continue de la situation sécuritaire exige de nous, non seulement une forte solidarité en matière de mobilisation des ressources financières, mais aussi le déclenchement de la force en attente de la CEDEAO. Les pays de notre espace jusqu’ici épargnés doivent anticiper et ne pas attendre que se propage l’incendie, car comme dit la sagesse populaire : “Quand la barbe de votre voisin prend feu, mouillez la vôtre” » a-t-il affirmé à cet effet.

Du reste, et sur un tout autre registre, le président est revenu sur les conséquences désastreuses que la crise sanitaire du coronavirus a eu sur les économies de l’espace communautaire. « Ainsi, la CEDEAO termine l’année 2020 en récession, avec une croissance de -1,7 %. Le déficit budgétaire de la Région représente 5,3 % du PIB, et l’inflation s’est globalement élevée à 10,7 %, tandis que le ratio d’endettement de la zone atteint 28,1 %. Tous ces indicateurs marquent une détérioration importante comparée à l’année 2019 ». A-t-il indiqué, avant d’exhorter ces pairs à mener ensemble la réflexion pour une vaccination rapide.

Pour conclure, Issoufou Mahamadou a remercié la CEDEAO pour son soutien au processus électoral en cours au Niger et promis que son pays montrera toujours un fort engagement pour le bon déroulement des programmes d’intégrations.

Mawulolo Ahlijah


Please publish modules in offcanvas position.