Inscription à notre newsletter

Chaque jour l'actualité de l'économie et de l'investissement au Niger


Politique

Élections présidentielles : la coalition Cap 2021 demande l’annulation partielle du scrutin

Élections présidentielles : la coalition Cap 2021 demande l’annulation partielle du scrutin

(Niamey et les 2 jours) - Les partis de l’opposition, réunis au sein de Coalition pour l’Alternance politique en 2021 (CAP 2021) ont dans un récent communiqué remis en cause la fiabilité des résultats des élections locales, législatives et du premier tour des présidentielles. Ils demandent à cet effet, l’annulation du scrutin dans plusieurs communes des régions de Maradi, Zinder, Diffa et Tahoua et la reprise des votes sous la surveillance de l’armée.

« L’opposition politique exige que les résultats de certaines communes de la région de Tahoua et des Zones Nord Maradi, Nord Zinder et Diffa soient simplement annulés et repris sous la surveillance de l’armée. Doivent être annulés les résultats de toutes les zones où les armes à feu ont été utilisées pour fabriquer et imposer de faux résultats ainsi que ceux de toutes les localités où des chefs de villages ont été embrigadés pour imposer aux électeurs le vote au profit du candidat du PNDS », indique le communiqué.

En ce qui concerne le second tour, le Cap 2021 a déclaré qu’il comptait imposer l’alternance par une mobilisation sans précédent des Nigériens « soucieux du devenir du pays et de son salut ».

Notons que l’ancien président Mahamane Ousmane qui est arrivé en deuxième position, au premier tour de l’élection présidentielle, avec près de 17 % des voix et qui fera face au candidat du parti au pouvoir Mohamed Bazoum le 21 février prochain, est membre du Cap 2021.

Mawulolo Ahlijah



Please publish modules in offcanvas position.