Inscription à notre newsletter

Chaque jour l'actualité de l'économie et de l'investissement au Niger


Justice

Niger : la Cour constitutionnelle sonne la fin de la récréation

Niger : la Cour constitutionnelle sonne la fin de la récréation

(Niamey et les 2 jours) - « Aucune menace sur les membres de la cour constitutionnelle et aucun discrédit sur ses décisions ne seront désormais tolérés ». La cour constitutionnelle du Niger vient de faire cette annonce, dans un communiqué signé par son président Bouba Mahamane, ce 17 décembre.

Cette sortie de l’instance judiciaire sonne comme une réponse, face aux récentes sorties des acteurs politiques de tous bords, sur la crédibilité du processus électoral.  Bouba Mahamane a en effet estimé que « les attaques récurrentes contre la Cour et ses membres ont pris ces derniers jours des proportions inacceptables ».

La Cour fait également référence aux deux dernières déclarations des candidats à la présidence, notamment Seyni Oumarou du MNSD Nassara et de l’ancien chef d’État Salou Djibo du PJP Doubara. Ils ont tous présumé de « l’impartialité » et « du manque de transparence » de la Cour constitutionnelle par rapport aux derniers arrêts qu’elle a rendus sur les requêtes formulées par d’autres candidats concernant l’affaire polémique de ‘’la nationalité d’origine’’ de Bazoum Mohamed, le candidat du parti au pouvoir.

38896 niger la cour constitionnele sonne la fin de la rcration sey

La haute juridiction du pays a indiqué « qu’elle tient à jouer sa partition en toute indépendance et en toute transparence ».

Rappelons que le 27 décembre prochain, les Nigériens seront aux urnes pour élire leur prochain président de la République.

Youssouf Sériba


Please publish modules in offcanvas position.