Inscription à notre newsletter

Chaque jour l'actualité de l'économie et de l'investissement au Niger


Justice

Niger : l’accès à la justice en constante progression depuis 2011

Niger : l’accès à la justice en constante progression depuis 2011

(Niamey et les 2 jours) - Pour promouvoir l’État de droit et améliorer le climat des affaires au Niger, le gouvernement a au cours des 8 dernières années, amélioré le fonctionnement de la justice en la rendant plus proche et plus accessible aux populations.

Ainsi, dans le vaste programme de réformes entrepris par le pouvoir public nigérien, on compte la création d'une cour d’appel à Tahoua et avec elle, l’avènement de l’Inspection Générale des Services Judiciaires et Pénitentiaires (IGSJ/P), et pour les litiges commerciaux, le premier tribunal de Commerce du Niger. 2 établissements publics à savoir, l’Agence Nationale d’Assistance Juridique et Judiciaire (ANAJJ) et ses l’École de Formation Judiciaire du Niger (EFJN) ont également été mis en service. D’autres réformes ont concerné l’adoption de la politique nationale de la justice et des droits humains dotée d’un plan d’action décennal (2016-2025). Aussi, une stratégie d’intervention en matière d’assistance juridique et judiciaire au profit des femmes et des filles victimes de violences basées sur le genre a été élaborée.

Toujours dans la même optique, 5 tribunaux d’instance ont été créés. 6 nouvelles maisons d’arrêt ont également vu le jour ainsi que, 3 centres d’accueil pour les enfants en conflit avec la loi ou en danger.

Sur le plan des ressources humaines, le personnel de l’administration judiciaire a été renforcé. Au total, 591 agents, dont 105 magistrats et 214 greffiers, ont été recrutés. De même, 4 083 acteurs de la chaîne judiciaire et pénitentiaire ont bénéficié de formations sur diverses thématiques en vue d’améliorer les prestations de services en matière de justice. En outre, des volontaires des Nations Unies (VNU) ont été mobilisés pour contribuer à la sensibilisation des détenus sur leurs droits et 10 bureaux d’écoute ont été créés dans les maisons d’arrêt afin d’assister les mineurs en conflit avec la loi.

Toutes ces actions ont porté leur fruit. En effet, environ 15 000 personnes ont bénéficié de l’assistance juridique fournie à travers les bureaux locaux de l’ANAJJ et plus de 15 000 détenus par an ont bénéficié de l’assistance des VNU. En ce qui concerne l’assistance judiciaire, au moins 3 350 personnes en ont tiré parti ces 4 dernières années, aussi bien par le biais des avocats professionnels que par celui des Défenseurs Commis d’Office (DCO).

Récemment, le gouvernement a annoncé la création d’une cour d’appel dans chaque région.

Mawulolo Ahlijah



Please publish modules in offcanvas position.