Inscription à notre newsletter

Chaque jour l'actualité de l'économie et de l'investissement au Niger


Hydrocarbures

Niger : comment le pipeline Niger-Bénin devrait booster les investissements dans les hydrocarbures 

Niger : comment le pipeline Niger-Bénin devrait booster les investissements dans les hydrocarbures 

(Niamey et les 2 jours) - Le pipeline Niger-Bénin dont la construction doit s’achever en 2023 devrait permettre de faire passer la production journalière actuellement estimée à 10 000 barils par jour à 90 000 barils par jour. D’un coût total de 2300 milliards FCFA (4,5 milliards $), cette infrastructure financée principalement par la CNPC (China National Petroleum Corporation) sera le premier chantier auquel devra s’attaquer le nouveau ministre du Pétrole et des énergies, Sani Mahamane Sani Mahamadou. Sa réalisation devrait permettre à court et à moyen terme d’attirer de nouveaux financements.

Ainsi de récentes découvertes de nouveaux gisements estimés à des centaines de millions de barils de pétrole par la Britannique Savannah Energy, n’ont fait qu’accroître l’intérêt pour le Niger en tant que prochaine frontière pétrolière de l’Afrique. Savannah Energy détient plusieurs permis dans le Agadem Rift Basim. « Nous sommes très enthousiasmés par nos actifs au Niger et explorons actuellement un certain nombre d’options de développement », a déclaré Yacine Wafy, vice-président pour l’Afrique de l’Ouest chez Savannah Energy PLC. « Nous sommes également extrêmement encouragés par les discussions initiales que nous avons eues avec la nouvelle administration et nous espérons une collaboration fructueuse », a-t-il ajouté.

Dans la même optique, le nouveau gouvernement est désireux d’attirer davantage d’explorateurs ayant fait leurs preuves pour tirer parti de ses bassins pétroliers. L’exploration au Niger a également un coût nettement inférieur à celui des autres pays du monde. Le nouveau ministre Sani Mahamadou a déjà laissé entendre, lors d’un examen de l’environnement opérationnel existant, qu’il apporterait des améliorations là où il le faudra.

Le pays a en outre fait appel à des sociétés de services éprouvées, qui apporteront expertise, compétences, formation, technologies et solutions financières aux nombreuses opportunités qu’offre le secteur de l’énergie. Cette démarche permettra de conduire au développement des compétences des jeunes nigériens, à des emplois bien rémunérés et à des emplois de qualité dans le secteur.

Mawulolo Ahlijah



Please publish modules in offcanvas position.