Inscription à notre newsletter

Chaque jour l'actualité de l'économie et de l'investissement au Niger


Site en maintenance
Gouvernance économique

Niger : entre 2011-2019, la mobilisation des recettes fiscales s’est améliorée

Niger : entre 2011-2019, la mobilisation des recettes fiscales s’est améliorée

(Niamey et les 2 jours) - Pour financer les ambitieux projets de développement et le fonctionnement des services sociaux, le Niger a amélioré sur les 8 dernières années la mobilisation des recettes fiscales grâce à d’importantes réformes. Ainsi en ce qui concerne la fiscalité intérieure, un Système Informatisé de Suivi des Impôts et des Contribuables (SISIC) a été déployé au niveau de tous les bureaux de Niamey et est en cours de déploiement dans les autres régions. Le gouvernement a également initié le maillage territorial par le rapprochement de l’administration des contribuables et a procédé à l’ouverture de nouveaux centres. Le champ de compétences de la direction des grandes entreprises a été élargi. Aussi la bancarisation des paiements des impôts et taxes a été instaurée à travers la promotion de l’utilisation des moyens scripturaux de paiements. On constate en outre, la création et l’opérationnalisation des régies de recettes, notamment auprès des greffes des tribunaux.

Plusieurs évolutions ont été également constatées sur le volet de la fiscalité de porte. On note la révision et l’adoption du code général des douanes et ses textes d’application, l’automatisation du système de déclaration en douane par la connexion des bureaux des transitaires et autres déclarants en douane au SYDONIA WORLD, l’application de la valeur transactionnelle dans les opérations de dédouanement des marchandises, la bancarisation des paiements des droits de douane au niveau de l’ensemble des bureaux de plein exercice disposant d’un guichet bancaire et la mise en place d’un programme d’interconnexion de la douane avec celui des pays partenaires (Togo et Bénin), rendu opérationnel en 2018.

Des réformes à caractère transversal ont été parallèlement lancées pour booster les redevances à l'Etat. On retient sur cette portion l’interconnexion du SISIC avec le SYDONIA, afin de renforcer le suivi des contribuables pour leurs opérations de commerce international et intérieur, le rapatriement de toutes les dispositions dérogatoires dans le code général des impôts et des douanes et la rationalisation des exonérations fiscales.

Notons que toutes ces réformes ont été initiées dans le cadre du programme de Renaissance entrepris par SE Mahamadou Issoufou en 2011.

Mawulolo Ahlijah


Please publish modules in offcanvas position.