Inscription à notre newsletter

Chaque jour l'actualité de l'économie et de l'investissement au Niger


Gestion publique

Le CESOC se penche sur les questions d’insécurité

Le CESOC se penche sur les questions d’insécurité

(Niamey et les 2 jours) - Les rideaux sont tombés sur la première session ordinaire du Conseil économique, social et culturel (CESOC) ce lundi 29 mars. Durant 2 semaines, les conseillers réunis autour du président par intérim de l’institution, Soumaila Bagna ont abordé plusieurs, à travers des discussions intenses assorties de recommandations.

En ce qui concerne l’épineuse question de l’insécurité qui sévit dans certaines localités du pays, le CESOC entend « renforcer la communication avec les populations et appelle le gouvernement à approfondir les recherches sur les causes réelles de l’insécurité » a déclaré Soumaila Bagna dans son discours de clôture. Le CESOC recommande également au gouvernement de marquer et de renforcer la présence de l’État partout où besoin est.

Outre la question de l’insécurité, le CESOC s’est penché sur la lutte contre la corruption au Niger, l’accès à l’énergie, l’économie verte et l’accès aux soins de santé de qualité.

Sur le point concernant l’économie verte, « nous sommes désormais unanimes à reconnaitre qu’elle s’intègre au cadre général du respect de l’environnement et de l’écosystème et le CESOC encourage vivement la création d’emplois verts décents », a souligné le président du CESOC.

Par rapport à l’accès des populations aux soins de qualité, le CESOC recommande une multiplication des inspections des formations sanitaires afin d’identifier et sanctionner les mauvaises pratiques qui font entrave à l’accès aux soins des populations.

Youssouf Sériba



Please publish modules in offcanvas position.