Inscription à notre newsletter

Chaque jour l'actualité de l'économie et de l'investissement au Niger


Gestion publique

Crise tchadienne : le Tchad demande au Niger de l’aide pour capturer les rebelles

Crise tchadienne : le Tchad demande au Niger de l’aide pour capturer les rebelles

(Niamey et les 2 jours) - Le Général Azem Bermendao Agouna, porte-parole du conseil militaire de transition mis en place au Tchad suite à la mort du président Déby Itno, a déclaré ce 25 avril qu’un certain nombre de combattants du FACT (Front for Change and Concord au Tchad) se seraient enfuis en direction de la frontière avec le Niger. Le commandant militaire a ensuite demandé au Niger et aux autres pays du G5 Sahel d’aider le Tchad à mettre la main sur ces combattants.

Dirigé par Mahamat Mahdi Ali, le FACT tente depuis 2016 de renverser le gouvernement tchadien. Le 11 avril dernier, jour du scrutin présidentiel, le groupe a lancé une offensive sur N’Djaména avant d’être arrêté par l’armée régulière. Le président Idriss Déby Itno qui venait d’être réélu au premier tour et plusieurs Généraux ont toutefois trouvé la mort dans les combats. Suite à la désignation de son fils Mahamat Idriss Déby à la tête du conseil militaire de transition, le FACT a appelé à un cessez-le-feu et à l’ouverture d’un dialogue. Cette proposition a été rejetée. « Ce n’est pas le moment de discuter ou de dialoguer avec les hors-la-loi », a déclaré à cet effet, le Général Agouna.

Cette requête du Tchad intervient dans un contexte où le président Mohamed Bazoum a été désigné comme médiateur dans la crise tchadienne. Pour l’heure, le gouvernement nigérien ne s’est pas prononcé sur cette demande.

Mawulolo Ahlijah



Please publish modules in offcanvas position.