Inscription à notre newsletter

Chaque jour l'actualité de l'économie et de l'investissement au Niger


Gestion publique

Sécurité : ouverture à Niamey d’un forum sur la paix au Sahel et dans le bassin du lac Tchad

Sécurité : ouverture à Niamey d’un forum sur la paix au Sahel et dans le bassin du lac Tchad

(Niamey et les 2 jours) - Il s’est ouvert ce 24 mars à Niamey un forum international sur la paix et la stabilisation dans les zones de conflit et la lutte contre le terrorisme insurrectionnel dans le Sahel central et le bassin du Lac Tchad. Présidant la cérémonie d’ouverture, le Premier ministre son excellence Brigi Rafini a rappelé l’importance du thème choisi. « Aujourd’hui, le défi le plus saillant au monde est le défi sécuritaire, avec la présence des groupes armés terroristes et criminels dans le sahel central et le bassin du Lac Tchad. Ces groupes disputent aux États le contrôle des régions entières, particulièrement en zone rurale », a-t-il indiqué à cet effet.

Le chef du gouvernement a ensuite détaillé le mode opératoire de ces groupes terroristes, notamment leurs usages systématiques de la violence et de la justice expéditive et leur volonté manifeste de se porter en contre-exemple de la mauvaise gouvernance. Il a ensuite appelé les pays du Sahel et du bassin du lac Tchad à mutualiser leur effort en vue de venir à bout de cette menace.

Le général Mahamadou Abou Tarka, président de la haute autorité à la consolidation de la paix est allé dans le même sens que le premier ministre. « Pour vaincre le terrorisme insurrectionnel, a-t-il ajouté, les techniques du contre-terrorisme doivent être complétées par les leçons de la doctrine contre-insurrectionnelle, reconquérir et contrôler l’espace, protéger la population et rétablir l’administration dans toutes ses fonctions. Nous avons besoin de mobiliser à la fois l’État et la population, de renouveler et de renforcer le pacte républicain dans lequel l’État est au service de tous ».

Notons que depuis 2015 la région du Sahel et le bassin du lac Tchad font face à une crise sécuritaire sans précédent. Depuis le début de l’année, ce sont environ 250 personnes qui ont perdu la mort dans des attaques terroristes au Niger.

Mawulolo Ahlijah



Please publish modules in offcanvas position.