Gestion publique

Migrants : l’OIM demande plus de fonds pour assurer la prise en charge

Migrants : l’OIM demande plus de fonds pour assurer la prise en charge

(Niamey et les 2 jours) - La chef de mission de l’Organisation Internationale pour les Migrants (OIM) au Niger, Barbara Rijks, a été reçue ce 18 novembre en audience par le Premier ministre Brigi Rafini.

À sa sortie, la responsable onusienne a confié à la presse être venue rendre compte au Premier ministre de la situation des migrants vivant au Niger, particulièrement celle des Nigériens, mais aussi, et surtout celle des ressortissants des autres pays de la CEDEAO.

« L’OIM rencontre quelques problèmes au niveau du transport, particulièrement pendant cette pandémie de la COVID-19. Nous avons donc besoin de plus de fonds pour prendre en charge les migrants ici au Niger et pour faciliter leur retour dans leurs pays d’origine » a poursuivi Barbara Rijks.

Rappelons qu’à cause de sa situation géographique, le Niger sert de pays de transit à de nombreux migrants en provenance des pays de la sous-région ouest-africaine. L’OIM est très active dans le pays et mène régulièrement avec les Forces de défenses nigériennes des opérations de sauvetage de migrants dans le désert. L’organisation gère également les centres de transits d’Arlit, d’Agadez, d’Assamaka et de Niamey.

Mawulolo Ahlijah

Lire aussi:

Le Niger valide son document de politique migratoire

Niger : 1,6 milliard pour la sécurisation des frontières et la lutte contre la criminalité transnationale



Please publish modules in offcanvas position.