Inscription à notre newsletter

Chaque jour l'actualité de l'économie et de l'investissement au Niger


Gestion publique

La Zlecaf et l’Union Africaine honorent « un Grand Africain »

La Zlecaf et l’Union Africaine honorent « un Grand Africain »

(Niamey et les 2 jours) - L’ancien président de la République nigérienne, Issoufou Mahamadou, a été honoré ce 16 juillet, par une statue le représentant, au siège de la Zlecaf à Accra. La cérémonie s’est déroulée en présence de plusieurs chefs d’État dont l’actuel président Mohamed Bazoum et plusieurs personnalités du continent.

Cette distinction est décernée à l’ex-chef d’État pour sa détermination à faire de la Zone de libre-échange continentale africaine, une réalité effective, dès le 1er janvier 2021, et ceci malgré les difficultés engendrées par la crise sanitaire du coronavirus.

 la zlecaf et lunion africaine honorent un geant africain 2

S’exprimant à ce sujet, Wamkele Mene, secrétaire exécutif de la Zlecaf, n’a pas tari d’éloges : « Son Excellence Issoufou Mahamadou s'est donné beaucoup de mal pour diriger et superviser l'établissement et la mise en œuvre de la Zone de libre-échange continentale africaine. », a-t-il déclaré avant d’ajouter que cette statue constituait une commémoration durable de son rôle central, « tant pour les générations actuelles que pour les générations futures d'Africains ».

Dans son allocution, l’ancien président a dédié cette distinction au peuple nigérien et à toutes les générations de panafricanistes, avant de rappeler les objectifs de la Zone de libre-échange qui est de mettre fin à la balkanisation du continent, d’accroitre le commerce interafricain et son potentiel économique. Il a ensuite appelé les décideurs du continent à œuvrer pour une implémentation rapide des réformes en vue d’accélérer le commerce intra-africain et booster la croissance économique.

 la zlecaf et lunion africaine honorent un geant africain 1

 

Cette statue honore également un homme qui, tout au long de ses deux mandats, s’est efforcé de mettre en pratique ses convictions panafricaines. Ses efforts pour l’industrialisation des pays africains ont d’ailleurs amené l’ONUDI (Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel), la CEA (Commission économique pour l'Afrique) et l’Afreximbank à lui décerner le titre de « champion de l’industrialisation de l’Afrique » au mois de novembre 2020.

Soucieux de respecter les institutions, Mahamadou Issoufou a également organisé, au terme de son second mandat, la première alternance démocratique de son pays. Cet attachement aux valeurs de bonne gouvernance lui a valu de recevoir le prix Mo Ibrahim édition 2020, alors que cette distinction n’avait pas connu de lauréat depuis 2017. Au début du mois de juillet, le président Issoufou a également intégré le comité du prix Zayed pour la fraternité humaine.

 la zlecaf et lunion africaine honorent un geant africain

Cette statue du buste de Issoufou Mahamadou est un produit du programme artistique d'Afreximbank, qui soutient et promeut l'écosystème de l'art contemporain africain. Elle a été réalisée par l’artiste Zimbabwéen Tafadzwa Tandi qui a utilisé de la pierre serpentine noire, s'appuyant sur une ancienne tradition de sculpture sur pierre qui remonte à l'ancien royaume du Grand Zimbabwe.

À travers cette sculpture, l’institution a voulu que l’image et l’œuvre du président Issoufou s’inscrivent dans la mémoire collective du continent africain et qu’il prenne toute sa place auprès des grands bâtisseurs de l’Afrique.



Please publish modules in offcanvas position.