Inscription à notre newsletter

Chaque jour l'actualité de l'économie et de l'investissement au Niger


Gestion publique

Les associations de femmes et le Premier ministre discutent de la loi sur le quota

Les associations de femmes et le Premier ministre discutent de la loi sur le quota

(Niamey et les 2 jours) - La Coordination des ONG et Associations Féminines Nigériennes (CONGAFEN) a rencontré en fin de semaine dernière, le premier ministre Ouhoumoudou Mahamadou. Cet échange vise à mettre la question du non-respect de la loi sur le quota, notamment dans la formation du nouveau gouvernement au centre des questions de gouvernance.

« La loi sur le quota a été révisée pour porter de 25% à 30% le pourcentage des postes de nomination et de 15% à 25% pour les postes électifs. Nous avons constaté que cela n’a pas été respecté en ce qui concerne la formation du gouvernement », a indiqué Kako Fatima, présidente de la congafen. « Nous avons par ailleurs profité de cette rencontre pour féliciter le Premier ministre pour sa nomination à la tête du gouvernement », précise-t-elle en outre.

Publiée le 6 avril dernier, la liste du nouveau gouvernement est composée de 5 femmes sur 33 ministres, soit 15, 15% de représentation féminine. Ce pourcentage reste en deçà du quota prévu par la loi, qui établit à 25%, le minimum pour chacun des 2 sexes.

Pour le constitutionnaliste et observateur de la scène politique Amadou Hassan Boubacar, « les associations féminines doivent agir en attaquant le décret de nomination des membres du gouvernement devant le conseil d’État ».

Notons que le quota pour ce qui est des postes électifs est respecté dans la composition actuelle de l’Assemblée nationale, qui compte 48 femmes sur les 166 députés élus (en attendant les 5 de la diaspora), soit 28,92%.

Youssouf Sériba



Please publish modules in offcanvas position.