Gestion publique

Niger : 1,6 milliard pour la sécurisation des frontières et la lutte contre la criminalité transnationale

Niger : 1,6 milliard pour la sécurisation des frontières et la lutte contre la criminalité transnationale

(Niamey et les 2 jours) - En fin de semaine dernière le projet « Haské Dst : Renforcement du siège de la DST et des capacités de gestion intégrée des frontières sud pour lutter contre la criminalité transnationale » a été lancé en présence des responsables et représentants de plusieurs ministères, Institutions de l’Etat et de l’Organisation Internationale des Migrations (OIM-Niger). 

Les acteurs présents au lancement ont passé en revue les réussites et les défis relevés lors de la mise en œuvre de la première phase du projet. Ils ont, dans la foulée, procédé au partage d’informations en vue d’une meilleure compréhension des attentes, défis et perspectives pour la seconde phase qui vient ainsi de démarrer.

« La première phase du projet Haske DST a contribué à renforcer les capacités infrastructurelles et techniques de la DST grâce notamment à la construction d’un nouveau siège inauguré en Septembre 2020 », a fait savoir M. Malcolm Temple, responsable du Projet à l'OIM.

Le programme décliné en différents axes portera notamment sur une poursuite durable des initiatives de la première phase, afin de soutenir au mieux la DST (Direction de la Surveillance du territoire) au niveau central et renforcer ses capacités opérationnelles. En effet, le premier axe continuera notamment de renforcer les capacités au niveau central avec des réformes juridiques. Le deuxième, se concentrera sur le renforcement de la coordination et de la coopération entre la DST et ses partenaires au Niger et dans la région. Enfin, le troisième axe va concerner l’extension de l’appui (au niveau décentralisé) et le renforcement des capacités en matière de gestion intégrée des frontières grâce, notamment à la construction d’un nouveau poste-frontière intégré à Birni N’Konni.

En effet selon le Commissaire Souleymane Ousseini, Directeur adjoint de la DST « ce projet consiste à réduire la porosité des frontières et à lutter contre le trafic de drogues, armes, médicaments psychotropes et essence en provenance du Nigéria notamment ». 

Youssouf Sériba



Please publish modules in offcanvas position.