Gestion publique

Investissements directs étrangers : le FMI prend la défense des entreprises nigériennes

Investissements directs étrangers : le FMI prend la défense des entreprises nigériennes

(Niamey et les 2 jours) - Le Fonds monétaire international (FMI) a rendu publiques ce mardi 7 octobre, les recommandations issues de sa mission virtuelle conduite par Christophe A. Kligen du 9 au 29 septembre 2020.

Si l’institution de Bretton woods remarque que les investissements étrangers ont eu des résultats visibles, elle déplore le fait que ce soit majoritairement les groupes étrangers qui en ont profité.

« Ces investissements doivent concrètement profiter aux entreprises privées locales et formelles », a déclaré le Fonds, attirant l’attention de Niamey sur la nécessité d’œuvrer à l’élargissement de l’accès au crédit à des conditions abordables, ainsi que l’accès à la formation et à l’éducation, surtout pour les filles. Les autorités devraient également renforcer les investissements dans les infrastructures et l’alphabétisation numérique, a préconisé l’institution de Washington.

Aux entreprises nigériennes, il est recommandé de nouer des partenariats avec des entreprises étrangères en vue d’accroître leur efficience et de faciliter leur intégration dans les chaînes de valeur mondiales. Alors que le pays est promis, à moyen terme, à une croissance de 9% en moyenne, en partie, sous l’impulsion des investissements,  le FMI précise que le rôle du secteur privé local sera prépondérant pour une croissance durable et inclusive.

Rappelons qu’au terme de cette mission les deux parties sont parvenues à un accord sur l'achèvement de la sixième et dernière revue du programme appuyé par l'accord au titre de la Facilité élargie de crédit.

Mawulolo Ahlijah


Please publish modules in offcanvas position.