Inscription à notre newsletter

Chaque jour l'actualité de l'économie et de l'investissement au Niger


Gestion publique

Révision du statut général de la fonction publique : l’expertise des centrales syndicales attendue

Révision du statut général de la fonction publique : l’expertise des centrales syndicales attendue

(Niamey et les 2 jours) - Le Premier ministre chef du Gouvernement Ouhoumoudou Mahamadou a invité les centrales syndicales à apporter leur contribution à la révision du Statut Général de la Fonction Publique. C’était au cours d’une rencontre ce mercredi 7 juillet entre le gouvernement et les centrales syndicales du pays axée sur le processus de révision du statut général de la fonction publique. 

De fait, à cette rencontre où on notait la présence des 5 centrales syndicales les plus représentatives à l’issue des récentes élections professionnelles, «S.E Ouhoumoudou Mahamadou a pris l’engagement de créer un cadre, sous forme d’un atelier, afin que les centrales syndicales se retrouvent avec le consultant recruté dans le cadre de cette révision ». L’idée est que « nous connaissions les raisons qui ont motivé cette révision, mais aussi pour que nous puissions apporter nos propositions, en termes de modifications dudit statut », a indiqué Idrissa Djibrilla Secrétaire Général de la Confédération Démocratique des Travailleurs du Niger (CDTN).

Cette rencontre a également été l’occasion de faire le po

Le Premier ministre chef du Gouvernement Ouhoumoudou Mahamadou a invité les centrales syndicales à apporter leur contribution à la révision du Statut Général de la Fonction Publique. C’était au cours d’une rencontre ce mercredi 7 juillet entre le gouvernement et les centrales syndicales du pays axée sur le processus de révision du statut général de la fonction publique. 

De fait, à cette rencontre où on notait la présence des 5 centrales syndicales les plus représentatives à l’issue des récentes élections professionnelles, «S.E Ouhoumoudou Mahamadou a pris l’engagement de créer un cadre, sous forme d’un atelier, afin que les centrales syndicales se retrouvent avec le consultant recruté dans le cadre de cette révision ». L’idée est que « nous connaissions les raisons qui ont motivé cette révision, mais aussi pour que nous puissions apporter nos propositions, en termes de modifications dudit statut », a indiqué Idrissa Djibrilla Secrétaire Général de la Confédération Démocratique des Travailleurs du Niger (CDTN).

Cette rencontre a également été l’occasion de faire le point sur les revendications des travailleurs inscrites dans le cahier de doléances transmis au gouvernement lors de la fête du travail.

Outre les responsables de la CDTN, il y avait ceux de la Confédération Nigérienne du Travail (CNT), la Confédération Générale des Syndicats Libres du Niger (CGSL-Niger), l’Union des Syndicats des Travailleurs du Niger (USTN) et l’Union Syndicale Progressiste des Travailleurs (USPT).

Notons que le processus de révision du statut général de la fonction, engagé, il y a un peu plus d’un an, vise à adapter ce texte aux défis du pays.

 

Youssouf Sériba

int sur les revendications des travailleurs inscrites dans le cahier de doléances transmis au gouvernement lors de la fête du travail.

Outre les responsables de la CDTN, il y avait ceux de la Confédération Nigérienne du Travail (CNT), la Confédération Générale des Syndicats Libres du Niger (CGSL-Niger), l’Union des Syndicats des Travailleurs du Niger (USTN) et l’Union Syndicale Progressiste des Travailleurs (USPT).

Notons que le processus de révision du statut général de la fonction, engagé, il y a un peu plus d’un an, vise à adapter ce texte aux défis du pays.

 

Youssouf Sériba



Please publish modules in offcanvas position.