Inscription à notre newsletter

Chaque jour l'actualité de l'économie et de l'investissement au Niger


Gestion publique

Niger : entre 2011-2019, la décentralisation a été renforcée

Niger : entre 2011-2019, la décentralisation a été renforcée

(Niamey et les 2 jours) - Pour mieux s’attaquer aux problèmes du développement à la base, le chef de l’État, son excellence Issoufou Mahamadou a fait du renforcement de la décentralisation un pilier majeur de sa politique interne, dans le cadre du programme de Renaissance. Sur ce point, les efforts ont porté principalement sur le processus de transfert de compétences, des ressources et le renforcement des capacités des collectivités territoriales.

Ainsi, 7 conseils régionaux et 255 conseils municipaux, dont 4 conseils de ville, ont été installés. Pour renforcer le fonctionnement de ces entités, 2 décrets ont été adoptés pour rendre effectif le transfert des compétences et des ressources de l’État aux communes et régions. Ce transfert concerne dans un premier temps les secteurs de l’éducation, de la santé, de l’hydraulique et de l’environnement. Pour matérialiser l’application de ces décrets, un plan de transfert a été adopté et vulgarisé. Quant aux actions de renforcement des capacités, elles ont principalement porté sur la mise en œuvre d’un programme de formation au profit des collectivités territoriales, la redynamisation de l’Agence Nationale pour le Financement des Collectivités Territoriales (ANFICT) à travers notamment l’installation et l’opérationnalisation de ses antennes régionales et l’implémentation d’un logiciel de gestion budgétaire et comptable dans 39 communes pilotes.

Dans la même dynamique et dans l’objectif de renforcer le cadre juridique et institutionnel de la décentralisation, le code général des collectivités territoriales a été adopté. Une politique nationale de la décentralisation a été également initiée, et le la loi minière ainsi que le code pétrolier ont été révisés pour prendre en compte la rétrocession de 15 % des recettes aux collectivités territoriales des zones abritant les industries extractives.

Pour renforcer le cadre d’aménagement du territoire et du développement local. Les outils de planification adoptés notamment : la Politique Nationale d’Aménagement du Territoire (PNAT), 6 schémas régionaux de l’aménagement du territoire, un guide simplifié de la Planification Communautaire Participative (PCP). En outre, toutes les communes ont été dotées d’un Plan de Développement Communal (PDC) et les régions d’un Plan de Développement Régional (PDR). En ce qui concerne le renforcement des capacités, en plus des appuis à la formation du personnel existant, environ 500 volontaires ont été mis à la disposition de structures locales depuis le démarrage de la mise en œuvre du programme de volontariat en 2017.

Notons aussi que le Niger a procédé à la signature et à la ratification de la charte africaine des valeurs et principes de la décentralisation, de la gouvernance locale et du développement local.  

Mawulolo Ahlijah



Please publish modules in offcanvas position.