Inscription à notre newsletter

Chaque jour l'actualité de l'économie et de l'investissement au Niger


Site en maintenance
Gestion publique

Niger : les journalistes, blogueurs et influenceurs édifiés sur l’exercice de leur activité en période électorale

Niger : les journalistes, blogueurs et influenceurs édifiés sur l’exercice de leur activité en période électorale

(Niamey et les 2 jours) - Ce 5 janvier, il s’est tenu à Niamey, un atelier par visioconférence à l’endroit des journalistes, blogueurs et influenceur. Organisée par le National Democratic Institute (NDI) avec un appui financier de l’USAID, cette rencontre avait pour objectif de renforcer les capacités de ces différents acteurs sur la communication politique en période électorale. 

Dans son allocution, la directrice résidente du NDI, Latifa Maï Moussa a rappelé l’importance de l’ordre du jour dans cette période particulièrement sensible pour le Niger.

La conférence fut animée par quatre principales communications. Les deux premières étaient présentées par l’ancien président du Conseil Supérieur de la Communication, Abdourahamane Ousmane et ont porté sur le cadre juridique, réglementaire, d’éthique et de déontologie spécifique des journalistes en période électorale, et sur le rôle et les responsabilités des journalistes pour un processus électoral pacifique transparent et inclusif. Abdourahamane Ousmane a profité pour rappeler aux participants les textes de loi qui encadraient l’exercice de l’activité de journaliste au Niger ainsi que la démarche a adopté aussi bien par les médias publics que privés pour assurer une couverture efficace de la période électorale.

De son côté, le politologue Saidou Djibril a animé des communications sur le rôle des influenceurs et blogueurs et sur la contribution des réseaux sociaux au processus électoral. Après avoir relevé les différences entre les blogueurs, les influenceurs et les journalistes, Saidou Djibril a invité ces acteurs de l’information à faire preuve de responsabilité « Il faut tourner la plume 7 fois avant de publier », a t-t-il déclaré.

Une séance de questions-réponses a ensuite permis aux participants d’échanger sur les thèmes abordés pour approfondir leurs connaissances.

Rappelons que le 20 février prochain, les électeurs nigériens retourneront aux urnes pour départager entre le candidat du parti au pouvoir arrivé en tête du premier tour, Mohamed Bazoum et l’ancien président Mahamane Ousmane.

Mawulolo Ahlijah


Please publish modules in offcanvas position.