Inscription à notre newsletter

Chaque jour l'actualité de l'économie et de l'investissement au Niger


Gestion publique

Lutte contre la corruption : la HALCIA réceptionne du matériel informatique et roulant

Lutte contre la corruption : la HALCIA réceptionne du matériel informatique et roulant

(Niamey et les 2 jours) - Ce 3 février, le président de la Haute Autorité de Lutte contre la Corruption et Infractions Assimilées (HALCIA), Ghousmane Abdouramane, a réceptionné un don de la délégation de l’Union européenne. Composé de deux véhicules 4X4, de 5 motos tout terrain et de 20 ordinateurs portables, cette donation d’une valeur totale estimée à 50 millions FCFA devrait permettre de renforcer les capacités opérationnelles de l’institution en charge de la lutte contre la corruption et les infractions assimilées au Niger.

Ce geste de la Délégation de l’Union européenne s’inscrit dans le cadre du contrat de subvention signé entre la Délégation de l’Union européenne au Niger et la HALCIA pour un montant de 400 000 euros soit environ 262 millions de francs CFA, pour une durée de 12 mois. Le président de la Halcia s’est dit satisfait de cette démarche. « Il s’agit en particulier de renforcer les capacités techniques et opérationnelles de la HALCIA devant lui permettre de contribuer efficacement à une mobilisation accrue des ressources internes de l’État. Cet acte de haute portée, en plus de contribuer à l’amélioration de la performance de nos agents et au renforcement des systèmes dans lesquels ils travaillent, s’inscrit dans la pérennisation des multiples interventions de l’Union européenne en faveur de la bonne gouvernance ».

S’exprimant sur les opérations de contrôle sur les recettes non fiscales, Ghousmane Abdouramane, a affirmé que ceux-ci se passaient bien. « Le contrôle sur les recettes non fiscales au niveau de certains démembrements de l’État a permis de mettre en évidence un manque à gagner pour l’État s’élevant à plusieurs milliards de nos francs. À ce stade plus de 800 millions de FCFA ont pu être recouvrés et l’opération se poursuit, pour concerner tous les autres types de recettes fiscales, non fiscales et douanières », a-t-il précisé.

Notons que le président Issoufou a fait de la lutte contre la corruption une priorité lors de ses deux mandats. Le candidat du parti au pouvoir, Mohamed Bazoum a également promis s’il est élu de renforcer les institutions et les mécanismes de lutte contre la corruption.

Mawulolo Ahlijah

Lire aussi:

Niger : la Halcia, parée pour le processus électoral



Please publish modules in offcanvas position.