Gestion publique

Niger : le nombre de stations-service a presque triplé entre 2011 et 2019

Niger : le nombre de stations-service a presque triplé entre 2011 et 2019

(Niamey et les 2 jours) - Depuis 2011, le business pétrolier a connu un essor considérable au Niger. De 2011 à 2019, le nombre de stations-service et dépôts de colis est passé de 295 à 722 selon les statistiques du ministère du Pétrole, soit un taux d’accroissement de 144,75%.

Cette éclosion des essenceries répond à l’évolution inédite du parc automobile et de la consommation d’hydrocarbures. Ainsi la ration serait de 540 véhicules par station-service indique la même source, qui ajoute que le réseau des essenceries du pays figure parmi les plus denses de la sous-région.

Toutefois, un défi de taille reste à relever. La grande majorité des stations-service sont concentrées dans les zones urbaines obligeant la majorité des ruraux et des populations des zones frontalières notamment le Nigeria, l’Algérie, la Libye, le Bénin à s’approvisionner sur le marché noir.

À l’horizon 2021, le Niger compte porter sa production actuellement située à 20 000 barils par jour à 200 000 barils par jour. Le nombre de stations-service devrait continuer d’augmenter, selon certaines projections.

Youssouf Séribat

Lire aussi:

Niger : combien a généré le secteur pétrolier entre 2011 et 2019 ?

Niger : la croissance devrait atteindre 9 % à moyen terme, grâce aux exportations de pétrole



Please publish modules in offcanvas position.