Inscription à notre newsletter

Chaque jour l'actualité de l'économie et de l'investissement au Niger


Gestion publique

La diplomatie nigérienne note un recul de l’amalgame fait entre l’islam et le terrorisme

La diplomatie nigérienne note un recul de l’amalgame fait entre l’islam et le terrorisme

(Niamey et les 2 jours) - La 47e session des ministres des Affaires étrangères de l'Oci a pris fin sur une note de satisfaction. En effet, après la prestation de serment du nouveau Secrétaire général Hissein Brahim Taha, le ministre nigérien des Affaires étrangères Kalla Ankouraou a animé un point de presse. Sur la question de l’amalgame entre l’islam et le terrorisme, le chef de la diplomatie nigérienne a souligné que « Les mêmes médias qui nourrissent cet amalgame eux-mêmes relèvent que 80% des victimes du terrorisme au niveau international sont les musulmans et par conséquent le terrorisme ne peut pas être, comme certains milieux veulent le faire croire comme une affaire de l’islam ».

Dans la déclaration finale de la session de Niamey, la cinquantaine de pays membres de l’organisation a fermement condamné le terrorisme à travers le monde avant de réitérer leur engagement à œuvrer en synergie pour éradiquer ce fléau.

Le terrorisme éradiqué, « l’amalgame cessera de lui-même », a fait savoir Kalla Ankouraou. Pour ce faire l'Oci entend faire de la sensibilisation et de la formation un levier stratégique au niveau de ses Etats membres pour relever le niveau de conscience de la Oumma sur le phénomène du terrorisme.

Youssouf Sériba


Please publish modules in offcanvas position.