Inscription à notre newsletter

Chaque jour l'actualité de l'économie et de l'investissement au Niger


Site en maintenance
Gestion publique

Pari tenu pour la foire d’Agadez, malgré la covid

Pari tenu pour la foire d’Agadez, malgré la covid

(Niamey et les 2 jours) - La grande foire des produits maraîchers de la région d’Agadez a débuté le 25 janvier à Niamey, au lieu habituel de la place Toumo. « Nous organisons cette foire chaque année avec l’appui du Premier ministre pour vendre nos produits qui sont de bonne qualité à un prix abordable à toute la population de Niamey. Il s’agit aussi pour nous d’accompagner le Programme du Président de la République notamment l’Initiative 3N », explique Hamidou Yahaya promoteur de ce conclave marchand de produits maraîchers de la région d’Agadez.

Placée sous le Thème : « Relevons le défi de la sécurité alimentaire », cette 10e édition revêt un caractère particulier en ce sens qu’elle intervient en période de pandémie de Covid-19. Sur place des acheteurs arrivent, mais sont moins affluents, contrairement aux éditions passées nous explique Hami Issa exposant venu d’Iferouāne. « L’an dernier à la précédente édition j’ai écoulé 2 tonnes de produits (betteraves, pommes de terre, oignon et mandarine) en une semaine et là nous sommes à notre 6e journée d’exposition j’ai à peine vendu 8 tonnes », fait remarquer le jeune exposant. Ce dimanche 31 janvier, le ministre de l’Agriculture et de l’Elevage Issoufou Barkai s’est rendu à la place Toumo pour visiter les différents stands et encourager les maraîchers d’Agadez. Pour le membre du gouvernement, « il était important de venir remercier et encourager les exposants, à continuer davantage leurs efforts au bénéfice de la population ». En effet, précise-t-il, « Ce sont des quantités très importantes de produits qu’ils ont acheminées d’Agadez jusqu’à Niamey afin de contribuer à l’autosuffisance alimentaire des Nigériens ».

La culture des produits maraîchers occupe une part importante dans le système agricole de la région. Le plan d’investissement 2016-2020 du programme 3N (les nigériens nourrissent les nigériens), avec la collaboration des coopératives maraîchers a permis de structurer le secteur avec la mise en place des comptoirs de commercialisation. Ainsi, les quantités de produits commercialisés sont passées de 60 144 tonnes en 2016 à 77 314 tonnes en 2017, pour un chiffre d’affaires de 10,7 milliards FCFA en 2017 contre 10,2 milliards FCFA en 2016, selon les statistiques de la Chambre régionale de l’Agriculture (Agadez). Notons qu’en 2018, la région totalise 417 coopératives pour 13.551 producteurs, pour près de mille femmes.

Youssouf Sériba


Please publish modules in offcanvas position.