Inscription à notre newsletter

Chaque jour l'actualité de l'économie et de l'investissement au Niger


Site en maintenance
Formation

Réforme du système éducatif : une feuille de route pour l’organisation de la rentrée 2021-2022.

Réforme du système éducatif : une feuille de route pour l’organisation de la rentrée 2021-2022.

(Niamey et les 2 jours) - Conformément à son engagement de reformer le système éducatif, le gouvernement nigérien a mis en place une feuille de route pour l’organisation de la prochaine rentrée scolaire (2021-2022) prévue au mois d’octobre prochain. Cette première rentrée scolaire de l’ère Bazoum Mohamed, se veut « le déclic pour amorcer le processus de réformes engagées dans le cadre de l’amélioration de la qualité de notre système éducatif », a déclaré ce jeudi 22 juillet, le ministre de l’Éducation Nationale Rabiou Ousman au cours d’une rencontre avec les partenaires techniques et financiers intervenant dans le secteur de l’Éducation.
Cette rencontre visait à présenter à ceux-ci, la stratégie élaborée et à solliciter leur accompagnement pour sa mise en œuvre.
S’agissant de cette feuille de route, elle contient essentiellement des « mesures administratives permettant la mise en place d’une administration unique du ministère de l’Éducation Nationale comprenant, les cycles préscolaire, primaire, secondaire général, alphabétisation et éducation non formelle », informe Rabiou Ousman.
Elle comprend également une série de rencontres avec les partenaires sociaux et les acteurs du système afin de leur décliner la nouvelle vision du ministère de l'Éducation nationale.
Le ministre a par ailleurs saisi cette occasion pour se féliciter de la bonne tenue des examens du Brevet d’Étude du Première Cycle (Bepc), même si les résultats n’ont pas été à la hauteur des attentes, a-t-il déclaré. Selon le ministre de l'Éducation nationale, « seul un candidat sur cinq  a réussi ».

Youssouf Sériba

Lire aussi :

Bilan des 100 jours de Bazoum au pouvoir : 8 internats de jeunes filles seront prêts à la rentrée

Niger : 75 milliards FCFA pour renforcer la qualité de l’enseignement.

Le président Bazoum Mohamed oriente sa politique éducative sur quatre (4) axes


Please publish modules in offcanvas position.