Inscription à notre newsletter

Chaque jour l'actualité de l'économie et de l'investissement au Niger


Energies

Niger : le rapport de la Cour des comptes qui épingle la Nigelec

Niger : le rapport de la Cour des comptes qui épingle la Nigelec

(Niamey et les 2 jours) - Dans son rapport général 2020 rendu public cette semaine, la Cour des comptes a constaté des dépenses sans lien avec l’objet social de la Nigelec. Il s’agit de « l’octroi de plusieurs types de prêts au personnel (moyen de locomotion, logement construction, terrain) sans lien avec l’objet social de la Nigelec », indique le dossier transmis en début de semaine au président de la République Mohamed Bazoum et au premier ministre Ouhoumoudou Mahamadou.

La cour a également décelé « une participation sans base légale à la retraite complémentaire des agents auprès d’une compagnie d’assurance par versement d’une cotisation mensuelle en sus de la retraite règlementaire ».

Sur un tout autre terrain, celui de la gestion de la sécurité sociale toujours des employés, l’institution présidée par Narey Oumarou constate le « non reversement à la caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) des cotisations sociales (prestations familiales, accidents de travail et maladies professionnelles) des fonctionnaires détachés en violation des décrets n°2009-154 et n°2009-155/PRN/MFP/T du 1er juin 2009 fixant respectivement le plafond de l’assiette des cotisations et le taux global des cotisations sociales ».

Enfin, le document relève la « non-imposition à l’impôt sur le traitement des salaires(ITS) des primes de recouvrement, d’intervention et de lutte contre la fraude en violation de l’article 52 du code général des impôts(CGI) ».

Alors que le président Mohamed Bazoum a promis de faire de la lutte contre la corruption un élément central de sa gouvernance, toutes ses révélations et ces constats sur les états financiers de la société nigérienne d’électricité, viennent mettre à l’épreuve une des promesses de campagne du numéro 1 nigérien, de l’avis de plusieurs experts. Du reste, la Nigelec connaît depuis quelques années des scandales et affaires à répétition. En 2020 déjà, elle avait été mise en cause, avec la Sonidep (Société nigérienne des produits pétroliers), pour avoir dépensé plus de 300 millions FCFA, pour financer des colonies de vacances.

Notons que depuis sa création en 1968, la Nigelec détient le monopole de la fourniture de l’électricité au Niger. Elle assure la production, le transport et la distribution de l’électricité sur toute l’étendue du territoire national. 89% de cette électricité soit 492,7 mégawatts est importée du Nigeria voisin, 7%(39,5 mégawatts) produits par le Nigelec et 4% soit 23,4 mégawatts produits par la société nigérienne du charbon Sonichar.

Youssouf Sériba



Please publish modules in offcanvas position.