Inscription à notre newsletter

Chaque jour l'actualité de l'économie et de l'investissement au Niger


Education

Enseignement supérieur : le gouvernement envisage de fermer la 1ère année de droit de l’UAM

Enseignement supérieur : le gouvernement envisage de fermer la 1ère année de droit de l’UAM

(Niamey et les 2 jours) - Dans la perspective de la normalisation des années académiques dans les Universités publiques du Niger (UPN), il est envisagé la fermeture de la 1ere année de droit de la Faculté des Sciences Juridiques et Politiques (FSJP) de l’Université Abdou Moumouni (UAM) de Niamey. « Si la Faculté des Sciences Juridiques et Politiques ne peut pas absorber les flux, nous allons prendre la décision pour demander le transfert d’un certain nombre d’entre eux à l’université de Tahoua selon ses capacités. Il faut au besoin fermer la première année de droit pour la rentrée prochaine, on va le faire », a déclaré le ministre de l’enseignement supérieur de la recherche et de l’innovation PhD Mamoudou Djibo dans un entretien accordé au quotidien d’État Le Sahel le vendredi dernier.

Depuis quelques décennies, l’université publique de Niamey est confrontée à un problème de capacité d’accueil provoqué par une forte orientation des étudiants dans les filières sociales (droit, sociologie, lettre). Des filières qui pourtant n’offrent plus d’emploi, que le ministre de l’enseignement supérieur qualifie de « filières inutiles ». Cette situation est à l’origine du chevauchement des années académiques dans les UPN « en 1ère année de droit, nous avons 3 promotions juxtaposées des promotions de 1000, de 1200 ou 800 étudiants », indique PhD Mamoudou Djibo qui a par ailleurs annoncé sa ferme volonté de promouvoir les « filières porteuses d’emplois qui peuvent répondre aux besoins réels de l’économie nationale »

Youssouf Sériba 

Lire aussi :

  Rallonge des années académiques universitaires : le ministre de l’enseignement supérieur tape du poing sur la table



Please publish modules in offcanvas position.