Inscription à notre newsletter

Chaque jour l'actualité de l'économie et de l'investissement au Niger


Economie

Niger : le secteur touristique, principale victime de la Covid-19

Niger : le secteur touristique, principale victime de la Covid-19

(Niamey et les 2 jours) - Alors qu’on tablait sur une croissance de 18,34% en 2019, le Niger a vu ses recettes touristiques croître de 37,87%, soit 233 milliards de recette en 2019, contre 169 milliards un an plus tôt. Ces chiffres révélés par le centre national de promotion touristique (Cnpt), traduisent en effet une bonne santé du secteur touristique, porté par la réalisation de nombreuses infrastructures dont le pays a bénéficié, ces dernières années.  

Ainsi, parmi ces bâtisses qui ont permis de jeter les bases de l’éclosion du tourisme d’affaires notamment, on peut citer la construction des Hôtels Bravia et Radisson Blue à 105 millions de dollars, soit environ 60 milliards de FCFA, l’hôtel Noom, le centre international Mahamat Gandhi, la rénovation de l’Aéroport International Diori Hama à un cout global de 153 millions d’euros soit environ 100 milliards de francs CFA, ainsi que la réalisation de la voie express reliant l'aéroport au centre-ville.

fermé

 Covid-19, fermeture des frontières et descente aux enfers

L’avènement de la covid-19, en mars 2020, a entrainé un choc énorme pour le secteur touristique, déjà fragilisé par le contexte sécuritaire, avec le terrorisme qui menace le pays. Selon, l’Association Nationale des Professionnels du Tourisme (Anpth), près de 14.000 personnes se sont retrouvées au chômage depuis le début de la crise dans le seul sous-secteur de l’hôtellerie. « Entre mars et juin 2020, plus de 80% des établissements sont en cessation d’activité, ce qui représente 158 établissements d’hébergement, 64 restaurants modernes, 101 agences de voyages, 45 agences de location de véhicules », indique Souleymane Anafi directeur du centre National de promotion touristique. Face à cette situation, le gouvernement prévoit de transformer le Cnpt en une agence, un établissement public à caractère administratif doté de l’autonomie financière, en vue de le rendre plus performant dans la promotion du tourisme.

Notons que le Niger regorge d’énormes potentialités touristiques. Une richesse culturelle et fauniques variées, des vestiges historiques, archéologiques et de magnifiques sites, notamment les déserts du Ténéré, du Termit, du Tal, le cimetière des dinosaures, le cimetière des 99 saints, la vallée du fleuve Niger, le Parc du W, les derniers spécimens des girafes de l’Afrique de l’Ouest, les rites culturels, l’artisanat et l’architecture traditionnelle.

Youssouf Seriba.

Lire aussi:

Coronavirus : Jusqu’à 11 milliards de FCFA de pertes pour le tourisme au Niger en deux mois

Création au Niger d’un Comité national d’orientation du tourisme



Please publish modules in offcanvas position.