Inscription à notre newsletter

Chaque jour l'actualité de l'économie et de l'investissement au Niger


Economie

IDA 20 : les Africains plaident pour la mobilisation de 100 milliards $

IDA 20 : les Africains plaident pour la mobilisation de 100 milliards $

(Niamey et les 2 jours) - Réunis à Abidjan (Côte d’Ivoire) ce jeudi 15 juillet dans le cadre de la 20ème reconstitution des fonds de l’Association Internationale de Développement (IDA), 22 chefs d’État et de gouvernement ont plaidé pour une mobilisation « d’au moins 100 milliards de dollars US. Cette ambition est à la hauteur des défis importants auxquels sont confrontés les pays africains fortement impactés par la crise sanitaire de la covid-19, indique-ton.

Ce sommet autour de la 20è reconstitution des ressources de l’IDA succède à celui de Paris sur la relance des économies africaines tenu le 18 mai dernier en France. Au cours de la rencontre de Paris, le FMI a concédé 34 milliards $ de droits de tirages spéciaux pour pallier le déficit de change qui menace les pays africains particulièrement les États subsahariens dont le Niger.

48946 dollars

A Abidjan, les chefs d’État ont estimé le besoin de financement additionnel pour l’Afrique subsaharienne à « 285 milliards $ pour les 5 prochaines années pour lutter contre la pandémie (Covid-19), le dérèglement climatique et accélérer la reprise économique », selon la déclaration finale dite ‘’Déclaration d’Abidjan’’.

Pour atteindre les objectifs fixés sur les thématiques précédemment évoquées, la Déclaration d’Abidjan a ciblé trois (3) axes majeurs à savoir « l’amélioration du capital humain, la création d’emplois par des politiques de développement du secteur privé, et la relance économique ».

48946 dollars1

Ayant pris part au sommet, le président de la République du Niger a décliné de son côté, les besoins spécifiques du Niger par rapport à cette 20ème reconstitution ambitieuse des fonds de l’IDA. Il s’agit « des infrastructures, du système de santé, de l’éducation, des infrastructures énergétiques, et des télécommunications », dévoile Mohamed Bazoum  qui, après Abidjan, devrait se rendre à Accra (Ghana) avec plusieurs autres chefs d’État pour prendre part ce vendredi à la cérémonie de dévoilement d’une statue en l’honneur de l’ex-président Issoufou Mahamadou au siège de la Zone de Libre-Échange Continentale Africaine (Zlecaf).

Youssouf Sériba



Please publish modules in offcanvas position.