Inscription à notre newsletter

Chaque jour l'actualité de l'économie et de l'investissement au Niger


Economie

Au Niger, les hommes ‘’monopolisent’’ le pouvoir judiciaire (Gogé Maimouna Gazibo)

Au Niger, les hommes ‘’monopolisent’’ le pouvoir judiciaire (Gogé Maimouna Gazibo)

(Niamey et les 2 jours) - Les hautes fonctions judiciaires au Niger sont quasi-exclusivement occupées par les hommes, s’est plaint ce samedi, Gogé Maimouna Gazibo, coordinatrice de l’Ong chronique Juridique, à l’occasion d’un atelier de réflexion sur la problématique de l’insuffisance des femmes magistrates dans les hautes fonctions judiciaires au Niger. Cet atelier était organisé avec le soutien de la mission EUCAP Sahel sous le parrainage du ministère de la justice.

« Sur 10 tribunaux de grandes instances, c’est 10 hommes à la tête, 10 présidents (hommes) et 10 procureurs généraux (hommes) ; sur les 3 cours d’appel que compte le Niger, c’est 3 présidents (hommes) et 3 procureurs généraux (hommes) », constate la gardienne des droits humains au Niger. 

Pour corriger cette entorse à la loi sur le quota dans le domaine judiciaire, Chronique juridique dit avoir initié des actions visant à encourager les jeunes filles à embrasser la carrière judiciaire. Dans cette optique, une cohorte de 60 jeunes filles parmi les meilleures étudiantes en droit a été formée. Ces étudiantes feront l’objet d’un suivi dans le cadre de leur formation et bénéficieront d’un « coaching pour les examens d’entrée au barreau et à la magistrature », annonce la magistrate Gogé Maimouna Gazibo.

Notons que le Niger compte 456 magistrats en fonction dont seulement 44 femmes.

Youssouf Sériba



Please publish modules in offcanvas position.