Inscription à notre newsletter

Chaque jour l'actualité de l'économie et de l'investissement au Niger


Economie

Au Niger, vers un rehaussement de l’enveloppe allouée aux universités publiques

Au Niger, vers un rehaussement de l’enveloppe allouée aux universités publiques

(Niamey et les 2 jours) - Le président de la République Bazoum poursuit les consultations avec les acteurs de l’enseignement. Après la présentation de la politique éducative le 6 mai dernier, suivi de la rencontre de travail avec les différents syndicats du secteur de l’éducation le lundi 10 mai, le chef de l’État a rencontré vendredi 14 mai dernier, les responsables syndicaux de l’enseignement supérieur. 

Cette rencontre visait à passer en revue les problèmes urgents auxquels sont confrontées les Universités Publiques du Niger (UPN), « des problèmes connus de tous » selon Dr Amadou Hassan Secrétaire Général du Syndicat Autonome de l’Enseignement Supérieur Public (Synasup).

Après un diagnostic clair de la situation dans les UPN, des propositions ont été formulées dans le but d’améliorer la qualité dans l’enseignement supérieur et le retour de la normalisation de l’année académique dans les universités publiques. Parmi ces propositions, figure le rehaussement de l’enveloppe allouée aux UPN, confrontées à d’énormes insuffisances de ressources.

Au cours de cette rencontre à laquelle ont pris part, le premier ministre Ouhoumoudou Mahamadou, le ministre de l’enseignement supérieur Mamoudou Djibou et le ministre des finances Ahamat Jidoud, le président Bazoum a demandé aux enseignants-chercheurs d’œuvrer pour une normalisation de l’année académique dès la rentrée académique 2022-2023, nous apprend une source syndicale.

Youssouf Sériba



Please publish modules in offcanvas position.