Inscription à notre newsletter

Chaque jour l'actualité de l'économie et de l'investissement au Niger


Site en maintenance
Economie

Nigelec réfute les « allégations » de pollution générée par la centrale de Goudel

Nigelec réfute les « allégations » de pollution générée par la centrale de Goudel

(Niamey et les 2 jours) - Menacée de poursuites judiciaires devant les tribunaux nationaux et internationaux par le Collectif pour la Défense du Droit à l’Energie (Coddae), la société nigérienne d’électricité, Nigelec réfute les « allégations » de pollution portée contre la centrale de 89 mégawatts de Goudel, inaugurée en mars dernier.

Dans une lettre adressée au président du Coddae le mardi 4 mai, la Direction Générale de la Nigelec a indiqué que « la centrale thermique 89 mégawatts de Goudel a fait l’objet d’une évaluation environnementale conformément à la loi 2018-28 ». A l’issue de la procédure d’évaluation, « le projet a obtenu le certificat de conformité environnementale », souligne Alhassane Halid, le Directeur Général de la Nigelec. Celui-ci a, par ailleurs, sommé le Coddae de lui présenter les résultats de l’étude qui serait à l’origine de sa démarche, sans quoi, elle se « réserve le droit de faire droit au droit ».

Selon le Coddae, en plus de la « pollution de l’air ambiant » qu’elle génère et qui « dépasse les normes acceptables de l’OMS », la centrale thermique de Goudel produit des nuisances sonores qui créent « aux riverains des troubles auditifs qui à la longue risquent d’impacter tragiquement la santé des habitants particulièrement les femmes et les enfants ». Un argument soutenu par le Coddae dans une correspondance adressée à la Nigelec le 27 avril dernier.

Le Collectif présidé par Moustapha Kadi a ainsi menacé le fournisseur d’énergie de poursuites si des dispositions ne sont pas prises en vue de la délocalisation de la centrale. C’est donc un bras de fer qui s’ouvre entre le fournisseur nigérien d’électricité et le Collectif pour la Défense de Droit à l’Énergie.

Pour rappel, inaugurée le 17 mars dernier par l’ex président de République Issoufou Mahamadou, cette centrale thermique est le fruit d’un partenariat public-privé entre le Niger et l’entreprise Mauritanienne Istithmar west africa.

Youssouf Sériba


Please publish modules in offcanvas position.