Inscription à notre newsletter

Chaque jour l'actualité de l'économie et de l'investissement au Niger


Site en maintenance
Economie

Artisaline met le digital au service de l'artisanat nigérien

Artisaline met le digital au service de l'artisanat nigérien

(Niamey et les 2 jours) - Alors que l’artisanat contribue à 25% du PIB au Niger, le secteur est dominé par l’informel. Pour permettre à l’artisanat d’atteindre son plein potentiel, des entrepreneurs se servent du digital afin de promouvoir les créations artisanales locales.

Artisaline est une plateforme virtuelle pour découvrir les produits de l’artisanat et de l’art du Niger. Elle regroupe le travail des créateurs, et leur permet d'ouvrir des boutiques en ligne pour vendre leurs articles et oeuvres. Bijouteries, maroquinerie, vannerie, décoration, peintures, on y retrouve une multitude de créations qui reflètent toute la diversité de la culture nigérienne. A travers les nouvelles technologies, Artisanale expose et met en valeur le savoir-faire local à un marché international.

« Nous proposons des produits modèles. Les clients peuvent également demander à ce qu’on leur confectionne leurs propres modèles s’ils veulent apporter des modifications en fonction de ce qu’ils souhaitent avoir comme produits finis », a expliqué Mahamadou Zamanka, l’un des co-fondateurs, sur Le Sahel.

Selon les fondateurs, un problème d’accès au marché se pose dans le secteur de l’artisanat, et qui fait que les artisans locaux ont du mal à rentabiliser leur activité. Ils ont ainsi décidé de s’investir dans ce domaine non seulement pour soutenir les artisans, mais aussi, pour revaloriser et promouvoir les produits locaux nigériens afin de les positionner à l’échelle internationale.

Le secteur de l'artisanat au Niger contribue à 25% du PIB, et est le deuxième pourvoyeur d'emplois après l'agriculture. L’artisanat procure de nombreux avantages au développement socio-économique du pays dont la création d'emplois, la promotion des activités économiques et un apport important à l'économie nationale. En 2019, le nombre d’artisans était estimé à environ 1,2 million de personnes réparties sur le territoire, réalisant un chiffre d'affaires global annuel estimé à plus de 100 milliards de francs CFA (plus de 173 millions de dollars), selon le ministère de l'Artisanat et du Tourisme. Mais ce secteur est largement dominé par l’informel, ce qui limite son plein potentiel.

En exposant le savoir-faire local, Artisaline facilite les transactions ainsi que les échanges entre acheteurs et vendeurs, et offre ainsi aux créateurs une plus grande clientèle au Niger et hors du pays. La plateforme contribue également à augmenter les revenus des artisans, et à offrir de nouvelles possibilités aux jeunes confrontés au chômage, et qui voudraient se lancer dans une activité génératrice de revenus.

« L’idée est d’utiliser toutes ces ressources pour créer de l’emploi et faire profiter tout l’écosystème. Par exemple, quand on fait une collecte de peaux, ce sont des Nigériens qui en bénéficient parce qu’on fait travailler les tanneries locales et les artisans. On emploie des stagiaires et des employés », a ajouté Mahamadou Zamanka.

Cependant, l’essentiel des activités de l’artisanat représentant la plus importante part du secteur informel au Niger, de nombreux artisans généralement formés sur le tas, font face à des problèmes de finition et de qualité des produits. Cette situation les contraint à vendre leurs créations à la baisse, ce qui ne leur permet pas de profiter pleinement de leur savoir-faire. Le plus grand défi est donc de renforcer les capacités professionnelles des artisans et d’organiser le secteur.

Créée 2018, Artisaline a déjà séduit une grande clientèle au Niger et hors des frontières. A long terme, les fondateurs espèrent que leur initiative va permette le développement de l’entreprenariat social, la création d’emplois et l’amélioration des revenus des artisans.

Aïsha Moyouzame, Agence Ecofin


Please publish modules in offcanvas position.