Transports

L’établissement d’une déclaration de transit électronique désormais obligatoire pour toute opération d’import-export entre le Togo et le Niger (DGD)

L’établissement d’une déclaration de transit électronique désormais obligatoire pour toute opération d’import-export entre le Togo et le Niger (DGD)

(Niamey et les 2 jours) - A partir du 1er avril 2019, pour toute opération d'importation ou d'exportation de marchandises entre le Togo et le Niger, les usagers devront obligatoirement établir préalablement une déclaration de transit électronique (T1) dans le système informatique interconnecté entre les deux pays, a fait savoir le directeur général des Douanes du Niger, Oumarou Amadou Petitot (photo), dans un communiqué.

Toute entorse à cette nouvelle règle sera lourdement sanctionnée à raison « d'un million FCFA par déclaration », a-t-il averti.

Selon le Syndicat des commerçants importateurs, exportateurs, et grossistes du Niger (SCIEGN), cette exigence préalable entre dans le cadre de l'imminence de l’interconnexion douanière entre le Togo et le Niger. Car, les autorités nigériennes et togolaises envisagent de développer davantage le corridor Lomé-Ouaga-Niamey pour offrir au Niger, une alternative au transport de ses marchandises. Un tronçon que les autorités togolaises présentent comme une autre option au corridor Cotonou-Niamey.

SG

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.