Transports

L’effondrement d’un pont à Malanville, au Bénin, perturbe les échanges commerciaux entre Niamey et Cotonou

L’effondrement d’un pont à Malanville, au Bénin, perturbe les échanges commerciaux entre Niamey et Cotonou

(Niamey et les 2 jours) - Depuis hier, un pont sur le fleuve Niger à Malanville, au Bénin, vieux de 50 ans, s’est écroulé, bloquant par la même occasion le trafic dans cette partie du pays. Ce qui n’est pas sans conséquence pour le Niger.

En effet, se situant à plus de 700 kilomètres au nord de Cotonou, et non loin de la frontière avec le Niger, cette infrastructure permet le trafic des marchandises du port de Cotonou, notamment en direction du Niger.

Certes, les autorités béninoises ont confirmé qu’un nouveau pont pourra être construit en 45 jours. Mais, en attendant, les échanges entre les deux pays se verront perturbés. Il faut dire que le transit entre le Bénin et le Niger est assez important.

En inaugurant les postes de contrôle juxtaposés de Malanville en 2014, le président Issoufou Mahamadou avait affirmé que la frontière Niger-Bénin enregistre au quotidien un nombre important de transits. Le chef de l’Etat nigérien faisait remarquer que, pour le seul premier trimestre 2014, 350 000 tonnes de marchandises en direction du Niger contre plus de 15 000 tonnes de marchandises en direction du Bénin avaient été enregistrées au niveau de cette frontière.

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Banner 1

Banner 3

Please publish modules in offcanvas position.