Télécoms

Le Niger migre de l’ARTP à l’ARCEP pour mieux répondre aux évolutions du marché télécoms

Le Niger migre de l’ARTP à l’ARCEP pour mieux répondre aux évolutions du marché télécoms

(Niamey et les 2 jours) - Le gouvernement du Niger a examiné et adopté un projet de loi portant création, organisation et fonctionnement d’une Autorité de Régulation des Communications électroniques et de la Poste (ARCEP). C’était le 22 juin 2018, au cours du Conseil des ministres. 

Le nouvel organe de régulation du marché télécoms national, les autorités nigériennes ont expliqué qu’il permettra au pays de se conformer aux actes additionnels de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) et aux directives de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) sur l’harmonisation des politiques et du cadre règlementaire du secteur des TIC. 

Au-delà des questions de politiques sous-régionales, le remplacement de l’Autorité de régulation des télécommunications et de la poste (ARTP) par l’ARCEP vise surtout, pour les autorités nigériennes, à mieux répondre aux évolutions du marché télécoms qui ne se limite plus seulement à la voix et aux SMS. 

Avec l’apparition de nouveaux moyens de communication, notamment les applications Over-The-Top (OTT) comme WhatsApp, Viber, Skype, etc. et la diversification des segments de services télécoms, il devenait urgent pour le Niger de s’adapter aux nouvelles exigences de régulation et de sécurité du marché télécoms local.

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Banner 1

Banner 3

Please publish modules in offcanvas position.