Télécoms

Sommet de l’Union africaine : Rencontre entre l’Agence UA Niger 2019 et les opérateurs de télécommunications

Sommet de l’Union africaine : Rencontre entre l’Agence UA Niger 2019 et les opérateurs de télécommunications

(Niamey et les 2 jours) - En vue d’assurer une meilleure qualité du réseau Internet et téléphonique pendant le Sommet des chefs d’Etat de l’Union africaine au Niger l’année prochaine, le directeur général de l’Agence UA Niger 2019, Mohamed Saïdil Moctar, a rencontré jeudi, l’ensemble des opérateurs de télécommunications du Niger : Niger télécoms, Orange, Airtel et Moov. 

D’après Mohamed Saïdil Moctar, cet événement qui va accueillir plus de 5 000 personnes doit permettre de rehausser l’image du pays et lui donner plus de visibilité à l’international et dans la sous-région. Raison pour laquelle, toutes les dispositions et mesures doivent être prises afin qu’il y ait zéro désagrément sur le réseau Internet et téléphonique au cours de ladite période. 

« Tous les projecteurs seront braqués sur le Niger et il ne faut pas qu’il y ait des perturbations dans le réseau. Toutes les villas présidentielles et tous les logements des hôtes et hôtels doivent avoir une connexion haut débit.», a-t-il insisté.

De leur côté, les opérateurs de télécommunications ont affirmé qu’à leur niveau, plusieurs mesures sont entrain d’être prises pour répondre à toutes les exigences de connectivité pendant cette période. « On a déjà pris des dispositions pour la modernisation de notre réseau.», a rassuré la Direction d’Orange Niger. Prenant à son tour la parole, Pierre Canton Bacara, le directeur général d’Airtel a abondé dans le même sens. Rappelant qu’il y a eu un investissement assez conséquent de plusieurs milliards et qu’il ne saurait être question pour l’organisme dont il préside les destinées de se reposer sur ses lauriers. 

Pour Niger Télécoms, « il y a déjà des améliorations notamment au niveau de la fibre optique et d’autres dispositions seront encore prises dans les mois à venir pour davantage améliorer la connexion Internet ». Pour se prémunir du moindre désagrément, le directeur général de l’Agence nationale pour la société de l’information (ANSI), Ibrahima Guimba Saidou, a même évoqué la possibilité de télécommunication au moyen d’un satellite.

Cette première réunion de contact et d’information a été organisée afin de voir quel type de collaboration mettre en place entre les autorités et les opérateurs télécom afin de répondre aux doléances des uns et des autres.  D’autres réunions plus techniques sont prévues.

SG

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.