Télécoms

Le taux de pénétration de l’internet mobile au Niger est passé de 1,42% en 2012 à 23,22% en 2017

Le taux de pénétration de l’internet mobile au Niger est passé de 1,42% en 2012 à 23,22% en 2017

(Niamey et les 2 jours) - Dans le dernier rapport annuel de l’Autorité de régulation des télécommunications et de la poste (ARTP), il ressort que le taux de pénétration de l’internet mobile a connu une hausse considérable, ces dernières années. Alors qu’il était de seulement 1,42% en 2012 (soit 242 992 abonnés), il est passé à 23,22% au 31 décembre 2017. Ce qui consacre une hausse de 21,80% en l’espace de 5 ans.

« La prospérité est désormais à rechercher sur le marché des données ou data, c’est-à-dire des services Internet dont la croissance se raffermit d’année en année », soutient Bety Aïchatou Habibou Oumani, la présidente du Conseil national de régulation des télécommunications et de la poste (CNRTP) et, par ailleurs, directrice générale de l’ARTP.

Ce taux de pénétration va continuer de croître, avec notamment l’arrivée de la 3G et même de la 4G.

« Depuis trois ans, sur le marché mobile, le volume de données acheminées croît exceptionnellement, et cette croissance va encore s’accélérer avec l’ouverture prochaine des services mobiles 3G par l’opérateur Niger Telecom en 2018, et surtout à très haut débit mobile sur la 4G, dès 2019 », poursuit-elle.

Les ambitions du Niger sont de porter le taux de pénétration des technologies de l'information et de la communication à 50%.

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Banner 1

Banner 3

Please publish modules in offcanvas position.