Télécoms

Après Orange et Airtel, Niger télécoms tombe aussi sur le coup d’un redressement fiscal

Après Orange et Airtel, Niger télécoms tombe aussi sur le coup d’un redressement fiscal

(Niamey et les 2 jours) - L’une des agences de Niger télécoms, l’opérateur public nigérien des télécommunications, a été fermée temporairement à la fin du mois de février dernier. Il s’agit de l’agence de Maradi dans le centre du pays, rapportent des médias locaux.

Selon une source bien informée, les scellés ont été posés dans cette agence par les services des impôts communaux de Maradi pour non-paiement de la taxe locale pour le compte de l’année 2018. Mais cette fermeture n'a duré que le temps des tractations entre les responsables de cette entreprise et ces services.

Cet incident vécu par cette entreprise, fruit de la fusion entre la  Société nigérienne des télécommunications (Sonitel), et de sa branche mobile, la Société sahélienne de communication (SahelCom), arrive après la fermeture pour des raisons similaires le 7 décembre dernier d’Airtel Niger et le 30 novembre d’Orange Niger. Mais aujourd’hui, un compromis a été trouvé entre ces différents opérateurs télécoms et les autorités nigériennes.

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.