Services

« Ina Kwana Biou ? » * « Maté Djirbi Hinka ? » **

« Ina Kwana Biou ? » *  « Maté Djirbi Hinka ? » **

(Niamey et les 2 jours) - « Ignoti nulla cupido : On ne désire pas ce que l'on ne connaît pas (Ovide). L'indifférence naît de causes diverses, le plus souvent de l'ignorance. »

Nous avons la chance d’être des spectateurs d’un bouleversement de premier ordre, puisque nous sommes les contemporains de ce que certains observateurs ont judicieusement nommé la « troisième révolution du signe » ou la troisième révolution industrielle, soit celle du numérique, réalisée au moyen du Web en tant qu’application d’Internet.

Pouvoir connecter les personnes, où qu’elles soient, à n’importe quel instant, voilà ce qui a permis de donner naissance à la nouvelle économie horizontaliste, dite collaborative.

Le XXIe siècle est en train d’être dominé par les GAFA… (GOOGLE, APPLE, FACEBOOK, AMAZON, …).

Ils façonnent le monde et sont plus puissants que la plupart des États.

Aussi, et afin de contribuer, de manière à la fois modeste et positive, à l’essor florissant qui caractérise la communication dans les médias des pays africains, « Niamey & les 2 jours » incarne la volonté de lancer des initiatives pour illustrer les changements positifs qui se produisent en Afrique, où des progrès sont accomplis dans le domaine de l’accès à l’éducation, à l’eau potable, à l’assainissement, dans la sécurité alimentaire, et des velléités de transformations positives dans les secteurs industriels et celui de certaines infrastructures.

C’est dans cet esprit que nous avons pris l’initiative de lancer NIAMEY ET LES 2 JOURS, en partenariat avec un opérateur de référence, l’AGENCE ECOFIN, pour traiter de l’actualité du Niger et de l’UEMOA.

Ce projet est né d’un partenariat entre SynerCom (Synergy Communication), un opérateur basé à Niamey, au Niger, et l’AGENCE ECOFIN (www.agenceecofin.com) qui couvre au quotidien l’actualité des principaux secteurs économiques africains et dont l’équipe de rédaction est composée de 21 journalistes africains basés majoritairement en zone UEMOA.

Cet organe de presse traitera en grande partie de l’actualité économique, de la gouvernance économique, ainsi que de la gestion publique au Niger et dans les autres pays membres de l’UEMOA.

Il s’attèlera également à traiter l’information politique sous l’angle de la gestion publique, la géopolitique et la géostratégie.

Il s’efforcera à mieux faire connaître le Niger et l’enjeu international qu’il représente du fait de la richesse de son sous-sol, notamment en pétrole et plus particulièrement en uranium dont il est le second producteur mondial après le Canada.

Il fera ressortir, dans ses colonnes, l’importance pour le Niger, d’informer les potentiels bailleurs, de les amener à s’intéresser au pays et de les motiver voire les encourager à y investir.

Il ambitionnera de tirer profit de la qualité, du dynamisme et de l’énorme potentiel de la diaspora nigérienne en l’incitant à promouvoir la destination Niger, et si besoin, à investir ou s’investir davantage dans le développement du pays.

Il contribuera également à former, informer, dynamiser les ressources et booster l’expertise dans les différents secteurs clés des économies du Niger en particulier, et de l’UEMOA en général.

Ces différents secteurs clés des économies africaines (Finance, Agriculture et agro-industries, Mines et Énergies, Hydrocarbures, Télécom et TIC, Communication et médias, matières juridiques…) occuperont une place de choix dans chacune des parutions du sommaire de ce média.

Il conviendra en outre d’encourager les visionnaires, nigériens et d’ailleurs, dont l’ambition est d’accroître les connaissances par l’information et la communication.

Il s’agira enfin de soutenir les femmes et les hommes qui, à force d’ambition et de détermination, contribueront à créer un monde meilleur.

Dans la majorité des pays en développement, de profonds changements sont en cours, grâce notamment aux paysans, aux jeunes, aux femmes, aux travailleurs salariés, aux entrepreneurs, aux intellectuels et aux artistes qui, tous ensemble, façonnent l’Afrique de demain.

Chacune et chacun de nous peut changer le monde !

Comme disait Noel Coward, « travailler est beaucoup plus amusant que de s’amuser ».

Et «sic transit gloria mundi », ainsi passe la gloire du monde.

Bon vent à NIAMEY ET LES 2 JOURS.  

Babacar CISSÉ
Editeur

*« Ina Kwana Biou ? »  **« Maté Djirbi Hinka ? » ** : Et les 2 jours ? (en Français) Expression populaire respectivement en Haoussa et en Djerma, signifiant «  Quoi de neuf ? » « Quelles sont les nouvelles ? »

Please publish modules in offcanvas position.