Mines

Le groupe français ORANO va poursuivre l’exploitation de l’uranium au Nord du Niger

Le groupe français ORANO va poursuivre l’exploitation de l’uranium au Nord du Niger

(Niamey et les 2 jours) - Philippe Knoche, le directeur général d’ORANO (ex-Areva), a annoncé lundi que le géant français du nucléaire, a fait part au président Mahamadou Issoufou de ses projets de poursuivre les activités d’exploitation de l’uranium au Nord du Niger.

« Nous avons présenté au président, nos projets de continuité d’exploitation dans le Nord Niger où le groupe est présent depuis les années 70.», a-t-il déclaré à l’issue d’un entretien avec le chef de l’Etat.

« Ces projets sont basés sur la robustesse des activités de la SOMAIR (Société des mines de l’Aïr, massif du Nord) qui a pu trouver des ressources en uranium.», a-t-il précisé.

L’uranium nigérien, 5% du budget du pays, représente environ le tiers de la production totale d’ORANO qui en fait l’exploitation depuis près de 50 ans. Le groupe français a extrait près de 140 000 tonnes d’uranium des mines du 4è producteur mondial de ce combustible utilisé dans les réacteurs nucléaires.

Malgré la chute des prix sur le marché international (25 dollars le kilo, contre 40 dollars en 2014), le DG d’ORANO a indiqué que les travaux du gisement d’Imouraren (Nord), lancés en 2009 et interrompus en 2015 en raison de la conjoncture, pourraient bientôt redémarrer.

Jean-Marie Nkoussa

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.