Mines

Le président Issoufou justifie le prix de vente actuel de la tonne de ciment 100% nigérien produit par la Malbaza cement company

Le président Issoufou justifie le prix de vente actuel de la tonne de ciment 100% nigérien produit par la Malbaza cement company

(Niamey et les 2 jours) - Le ciment produit par la Malbaza cement company (MCC), le premier complexe industriel privé nigérien, est commercialisé à 90 000 FCFA la tonne dans les marchés. Un prix que les Nigériens jugent encore élevé dans la mesure où la différence n’est pas très considérable avec celui du ciment importé qui est lui d’environ 95 000 FCFA la tonne.

Alors que les Nigériens espèrent voir la tonne du ciment de Malbaza être commercialisée à 70 000 FCFA, voire 50 000 FCFA dans les marchés, les responsables de l’entreprise, quant à eux, pensent que ces prix sont impraticables pour l’instant.

Selon le président de la République, Issoufou Mahamadou, qui s’exprimait lors de la cérémonie officielle d’inauguration de cette cimenterie, les prix pratiqués actuellement dans les marchés sont fonction du prix de production de ce ciment. 

« Pour le moment, le charbon utilisé par l’entreprise est importé. Et si elle [Malbaza cement company, Ndlr] venait grâce aux permis qui lui ont été accordés, à trouver un gisement de charbon au Niger, le charbon sera à portée de main. Ce qui va baisser les coûts de la fabrication du ciment. Surtout quand on sait que l’énergie constitue 75% des coûts de production », a-t-il expliqué.

Toutefois, le président Issoufou se veut optimiste quant à une réduction progressive du prix de la tonne du ciment de Malbaza. « On espère que, progressivement, MCC aura la possibilité d’améliorer et de faire baisser les coûts afin d’être plus compétitive. Parce que les promoteurs sont conscients du fait que nous sommes sur un marché concurrentiel, surtout quand on a à l’esprit la mise en place de la Zlecaf (Zone de libre-échange continentale africaine). La concurrence va se jouer non seulement au sein de la Cedeao, où il y a une circulation des personnes et des biens, mais, au-delà de la Cedeao. Ce sera à l’échelle du continent. Donc, il faut être compétitif ».

Mais, d’ores et déjà, le président de la République estime que le prix de la tonne de ciment, actuellement commercialisée à 90 000 FCFA dans les marchés, est déjà assez compétitif, comparativement aux ciments importés.

SG

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.