Logistique

Les CCI du Bénin et du Niger tentent de régler leurs différends liés aux transits de marchandises

Les CCI du Bénin et du Niger tentent de régler leurs différends liés aux transits de marchandises

(Niamey et les 2 jours) - Les Chambres de commerce et d’industrie du Bénin (CCIB) et du Niger (CCIN), sont en conclaves depuis ce matin, à Niamey, en vue d’examiner ensemble les obstacles aux relations d’affaires entre les deux structures et améliorer les échanges commerciaux entre les deux pays.

Les comités paritaires mis en place par les chambres consulaires vont aborder l’utilisation du corridor Bénin Niger, les questions relatives au remboursement des droits indûment perçus sur les marchandises en transit à destination du Niger et la restitution de l’acompte forfaitaire spécial perçu sur les véhicules d’occasion.

Au cours de cette réunion, la question de la déconsignation de 5980 véhicules d’occasion dont les dossiers ne souffrent d’aucune ambigüité, est encore revenue.

Pourtant lors de la 3ème session, les deux parties ont recommandé aux services techniques de l’administration fiscale béninoise de trouver une solution alternative à cette situation, comme ils l’ont déjà fait pour 25 680 véhicules auparavant dans les mêmes conditions.

Un autre grief soulevé par la chambre de commerce et d’industrie du Niger porte sur les nouvelles mesures relatives aux opérations de dépotage et d’empotage des conteneurs au Terminal à conteneurs d’Allada. Des mesures qui selon le président de la Chambres de commerce et d’industrie du Niger, entravent déjà la célérité dans l’enlèvement et l’acheminement des marchandises en transit et à destination du Niger, induisant ainsi des coûts supplémentaires de passage aux opérateurs économiques et renchérissant de facto les prix des marchandises.

Du côté béninois, il est rappelé la recommandation relative à l’affaire des conteneurs d’huiles végétales en transit à destination du Niger et ayant fait l’objet de mise à la consommation systématique au Bénin.

Malgré les griefs formulés de part et d’autre, les échanges réguliers et les comités mis en place ont permis d’améliorer les relations d’affaires entre les deux chambres. D’ailleurs, un accord de coopération a été signé, en marge de cette réunion, entre les deux chambres, en vue de promouvoir les échanges et développer les relations commerciales entre les deux pays. Cette session regroupe les représentants des chambres de commerce des deux pays, ceux des administrations fiscales et douanières, les représentants du Port autonome de Cotonou ainsi plusieurs acteurs des secteurs privés du Niger et du Bénin.

Siradji Sanda 

Please publish modules in offcanvas position.