Investissement

600 milliards de Fcfa pour les secteurs privé et public au Niger

600 milliards de Fcfa pour les secteurs privé et public au Niger

(Niamey et les 2 jours) - Nous vous informions dans un récent article que le Niger beneficiera de plus de 600 milliards de FCFA de la Banque mondiale.

Selon les détails, le fonds sera débloqué sur la période 2017-2020 par l’Association internationale de développement (Ida) de la Banque mondiale. Il entre dans le cadre de la 18ème reconstitution des ressources de l’Ida (Ida-18).

« Le programme de financement et d’accompagnement politique de l’Ida pour le Niger a pour but d’encourager une croissance inclusive et d’ouvrir de nouvelles perspectives de développement.», explique Axel van Trotsenburg (photo), vice-président du Groupe de la Banque mondiale pour le financement du développement. Avant d’ajouter que «nous nous réjouissons de collaborer avec le gouvernement et le secteur privé pour réaliser des investissements structurants qui stimuleront l’économie nationale et offriront de nouvelles opportunités à la population afin d’aider le pays à mieux résister aux chocs et aux crises».

En effet, le Niger bénéficiera d’un nouveau mécanisme de financement dédié au secteur privé. Ceci, en vue de soutenir des investissements jugés le plus souvent trop risqués, mais dotés d’un impact potentiel considérable en matière de développement.

« En combinant ressources publiques et privées pour atténuer les risques, l’Ida renforcera la capacité du pays à créer des marchés. Il démontrera ainsi qu’avec un profil risque-rendement équilibré, ces marchés naissants sont dignes d’intérêt et lucratifs, ce qui encouragera d’autres investisseurs à franchir le pas».

L’Ida soutient plusieurs projets au Niger, notamment ceux destinés aux techniques et pratiques agricoles adaptées aux enjeux climatiques, à l’accès à l’électricité et dans le domaine de la santé maternelle et infantile.

Cabinet Specialise Enquete

Banner 2

Banner 4

Banner 1

Banner 3

Please publish modules in offcanvas position.