Investissement

Le CIPMEN lance 3 nouveaux outils pour renforcer l'entrepreneuriat au Niger

Le CIPMEN lance 3 nouveaux outils pour renforcer l'entrepreneuriat au Niger

(Niamey et les 2 jours) - Le Centre incubateur des petites et moyennes entreprises au Niger (CIPMEN) a présenté lundi dernier, ses 3 nouveaux outils pour régler les défis liés au mentorat, au financement et au réseautage des petites et moyennes entreprises.

Fonds Afric’innov

Ce fonds lancé en octobre 2016 et financé par l’Agence française de développement (AFD), est doté d’un montant de près de 300 millions FCfa (400 000 euros). Avec ce montant, l’incubateur pourra proposer des prêts à taux d’intérêts nul aux startups pouvant aller jusqu’à 20 millions FCfa sur une période de trois ans.

Le but est de mettre à la disposition des entrepreneurs, des prêts d’amorçage et des prêts d’honneur remboursables en 24 mois, sans caution, sans intérêt, et sans intrusion au capital. « Cet outil permettra aux entreprises en phase de démarrage ou d’amorçage, d’effectuer les investissements ou d’acquérir le fonds de roulement nécessaire à l’acquisition de leur premier marché.», explique le communiqué de presse.

Afric’Innov regroupe des incubateurs africains partenaires : CIPMEN (Niger), CTIC Dakar (Sénégal), La Fabrique (Burkina Faso), Etrilabs (Bénin) et Bond’Innov en France.

Fonds CIPMEN – So Inn

Ce fonds a le même principe que le Fonds Afric’innov, prêt d’honneur remboursable sur une durée déterminée sans taux d’intérêt ni intrusion au capital. Mais, la cible diffère. Doté de 20 millions FCfa, le Fonds sera octroyé aux entreprises en phase de preuve de marché ou de concept. Ainsi, une entreprise pourra bénéficier jusqu’à 2 millions FCfa sur deux ans. « Quand on voit la difficulté qui réside dans la démarche d'aboutissement d'un prêt bancaire, le taux élevé d’intérêts à rembourser, on ne peut que dire merci au fonds.», témoigne Kabirou Amadou, promoteur l’entreprise Totem.

Sahel business Angels club (SBAC)

Cet outil est destiné aux entreprises en phase de développement et qui cherchent à acquérir de nouveaux marchés à l’échelle sahélienne. Il s’agit d’un réseau d’investisseurs lancé pour accompagner les entrepreneurs. « Le club organisera très régulièrement des séances de pitch au sein des incubateurs partenaires, présents dans toute la bande sahélienne, afin d’identifier les projets que ses membres souhaiteront financer, seul ou en cofinancement.», détaille le communiqué de presse qui ajoute que les investisseurs pourront entrer au capital des entreprises avec un montant entre 700 000 FCfa et 1 200 000 FCfa.

Guevanis DOH

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Banner 1

Banner 3

Please publish modules in offcanvas position.