Investissement

La Banque mondiale accorde un prêt de 13 milliards FCFA au Niger pour améliorer les capacités d’irrigation au Sahel

La Banque mondiale accorde un prêt de 13 milliards FCFA au Niger pour améliorer les capacités d’irrigation au Sahel

(Niamey et les 2 jours) - En marge de la visite de la délégation de la Banque mondiale au Niger, la semaine dernière, le gouvernement nigérien et l’institution financière ont signé une convention de financement d’un montant de 13 milliards FCFA (23 millions de dollars US). C’est un financement pour un projet d’appui régional à l’initiative pour l’irrigation au Sahel. Plus précisément, il est question d’améliorer les capacités d’irrigation et accroître les superficies irriguées.

Ce projet est une initiative de la Banque mondiale, conjointement avec l’Organisation des Nations unies. Les deux institutions s’étaient donné, en 2013, à Dakar, lors du sommet sur l’irrigation des objectifs précis. A savoir, irriguer au Sahel, un million d’hectares à l’horizon 2020. Notamment dans les six pays du Sahel que sont le Sénégal, la Mauritanie, le Mali, le Burkina Faso, le Tchad et le Niger. C’est un projet qui revêt donc un caractère régional.

 « Le caractère régional du projet se justifie par la forte volonté  de coopération entre les Etats du Sahel. Une coopération qui leur permettra d’améliorer la performance du secteur irrigué, d’accélérer les investissements en travaillant très concrètement sur la façon de faire les choses », a souligné Soukeyna Kane, responsable des opérations de la Banque mondiale au Niger.

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.