Investissement

Le Niger autorise la ratification de trois accords de financement pour des " projets énergétiques et sanitaire " d’un montant de 52 milliards FCFA

Le Niger autorise la ratification de trois accords de financement pour des " projets énergétiques et sanitaire " d’un montant de 52 milliards FCFA

(Niamey et les 2 jours) - Lors du Conseil des ministres du 1er août dernier, présidé par le Premier ministre, Brigi Rafini, le Gouvernement nigérien a examiné et adopté les projets de textes autorisant la ratification de trois accords de financement d’un montant total de 52 milliards FCFA environ.

Il s’agit de la ratification d’un accord de prêt d’environ 20 milliards FCFA signé le 25 juin 2018 à Niamey, entre le Niger et le Fonds africain de développement (FAD), pour le financement partiel du projet d'interconnexion électrique Nigeria-Niger-Bénin-Burkina Faso.

Cette enveloppe va permettre de réaliser le projet de construction d'une ligne d'interconnexion de 330 KV entre le Nigeria, le Niger, le Bénin, le Togo et le Burkina Faso.

Elle va également financer des activités connexes à la construction des infrastructures de transport d'électricité, notamment l'électrification des localités situées dans un rayon de 5 km de part et d'autre de la ligne et les activités de gestion du projet, indique le Gouvernement dans le communiqué ayant sanctionné ce Conseil des ministres.

Le deuxième financement, d’environ 10,5 milliards FCFA, issu d’une convention de crédit avec l’Agence française de développement (AFD), a pour but de financer partiellement le projet de construction d'une centrale hybride photovoltaïque et thermique à Agadez.

« La Convention objet de la présente ordonnance a pour objectif de financer la réalisation par la Nigelec, la société nigérienne d’électricité, d'une centrale hybride photovoltaïque et thermique, pour desservir la ville d'Agadez ainsi que le renforcement du réseau de distribution d'électricité de cette ville et l'électrification du hameau voisin de Tibiniten.», affirme le Gouvernement.

Et enfin, l’accord composé d'un don de 11 milliards FCFA et d’un prêt de 10,7 milliards FCFA signé avec l'Association internationale de développement (AID), pour le financement du Projet régional d'amélioration des systèmes de surveillance des maladies en Afrique de l'Ouest (REDISSE), projet relatif au Niger dans sa troisième phase.

Il est question ici de renforcer la capacité intersectorielle nationale et régionale pour assurer une meilleure collaboration en matière de surveillance et de préparation aux épidémies en Afrique de l'Ouest, de faire face à toute situation d'urgence éligible et de fournir, le cas échéant, une réponse immédiate et efficace.

SG

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.