Infrastructures

Les travaux de construction du 3ème pont sur le fleuve Niger à Niamey freinés par la fermeture des frontières

Les travaux de construction du 3ème pont sur le fleuve Niger à Niamey freinés par la fermeture des frontières

(Niamey et les 2 jours) - La pandémie du Covid-19 et les mesures de prévention prises n’ont pas épargné les travaux de construction du 3ème pont de Niamey (pont général Seyni Kountché) sur le fleuve Niger. L’évolution du chantier a connu quelques retards. « Il y a eu la démobilisation du personnel nigérien sur le terrain et aussi le blocage des experts chinois compte tenu de la fermeture des frontières », a laissé entendre Bachir Abba, directeur des routes rurales au ministère de l’Equipement à l'issue d’une visite de chantier le 13 juillet 2020.

Un malheur n’arrivant jamais seul, le coronavirus a eu un impact majeur sur l’approvisionnement du chantier en matériel. L’entreprise en charge de la construction de cette infrastructure a de la peine à se procurer le ciment qui vient du Benin et du Togo et dont la production a été interrompue à cause de la crise sanitaire, apprend-on.

Eu égard à cette situation, les pouvoirs ont dû prendre des mesures pour faire avancer la construction du 3ème pont de Niamey. « On s’est entendu avec les sociétés pour qu’elles nous livrent au moins la commande qui a été lancée et après on prendra d’autres pistes », a déclaré Bachir Abba.

Malgré ce retard, l’entreprise chinoise qui exécute les travaux est optimiste et rassure quant au respect des délais de livraison du chantier. Soit en décembre 2020.

Please publish modules in offcanvas position.