Infrastructures

A l’Assemblée nationale, le ministre nigérien de l’Equipement donne des assurances quant au démarrage des travaux de la route Maïné-Gaidam

A l’Assemblée nationale, le ministre nigérien de l’Equipement donne des assurances quant au démarrage des travaux de la route Maïné-Gaidam

(Niamey et les 2 jours) - Lors de la traditionnelle séance des questions aux membres du gouvernement à l’Assemblée nationale, le 1er décembre dernier, le ministre nigérien de l’Equipement, Kadi Abdoulaye, a fait le point sur la construction de la route Maïné-Gaidam.

Ce tronçon de 8 km, qui relie la commune de Maïné Soroa à Gaidam, est un point de passage clé dans les échanges entre le Niger, le Nigeria et même le Tchad, apprend-on.

Kadi Abdoulaye a donné des assurances sur les dispositions déjà prises pour le lancement effectif des travaux de construction de cette route extrêmement importante pour le développement économique de la région de Diffa.

A l’en croire, un financement y relatif d’un montant de 4,4 milliards FCFA est prévu pour l’année 2019 grâce au  projet PGDR-CU.

« Je souhaite qu’il y ait très bientôt une coordination pour ce projet afin que les travaux puissent démarrer en 2019 », a souligné Kadi Abdouylaye.

Ce dernier a affirmé que le projet a accusé du retard à cause des problèmes survenus lors de la signature du contrat avec l’entreprise Barka à qui le marché avait été attribué précédemment. L’Etat nigérien avait, à cette époque, prévu une enveloppe d’un milliard FCFA pour les travaux.

En 2017, la population de Maïné a entrepris des démarches auprès du gouvernement qui a accepté de relancer le programme avec le concours financier du projet PGDR-CU.

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.