Infrastructures

Lancement officiel des travaux de construction du Centre de conférence international Mahatma Gandhi de Niamey

Lancement officiel des travaux de construction du Centre de conférence international Mahatma Gandhi de Niamey

(Niamey et les 2 jours) - Le président Issoufou Mahamadou a présidé, ce mercredi, la cérémonie officielle de pose de la première pierre du Centre de conférence international Mahatma Gandhi (CCIMG) de Niamey, du nom d'une grande figure historique de l'Inde et fervent défenseur des droits de l'Homme.

Construite selon l’Agence de développement de l’Union africaine, sur une superficie de 5,36 hectares, ce centre va disposer d’une salle plénière de 2500 places, un salon présidentiel de 50 places, une salle de huis clos de 325 places, un salon d’honneur VIP, un bloc administratif, une salle multimédia, une salle de banquet multifonction de 1180 places, un parking VIP, un parking général, une esplanade et divers autres ouvrages annexes. Ce qui permettra au Niger de disposer d’un cadre de rencontres aux standards internationaux.

C’est le fruit d’un financement indien, dans la perspective de la 33ème conférence des chefs d'Etat et de gouvernement de l’Union africaine, prévue en juillet 2019 au Niger.

« C’est un centre qui vient s’ajouter aux infrastructures déjà réalisées ou en cours de réalisation qui nous permettront d’accueillir dignement le sommet de l’Union africaine », s'est félicité le Président Issoufou qui en a profité pour remercier le gouvernement indien pour cette marque de solidarité. « Ce centre constitue un symbole fort de l’excellente coopération qui unit l’Inde et le Niger », a-t-il poursuivi.

Le maître d’œuvre de ce projet est une société indienne, Shapoorji Pallonji, de renommée internationale et spécialisée dans la conception et la réalisation des infrastructures. Selon le ministre en charge de la Renaissance culturelle, Assoumana Mallam Issa, le CCIMG sera construit suivant un modèle architectural qui respecte la richesse et la diversité culturelle du Niger. Les délais d’exécution des travaux sont de huit mois pour la première phase du projet et de cinq mois supplémentaires pour sa réalisation complète.

Le directeur général des opérations pour l’Afrique de l’Ouest du Groupe Shapoorji Pallonji, Santos Khumar Singh, s'est voulu très rassurant quant au respect des délais d'exécution des travaux. Il a également promis l'emploi d'une main-d'oeuvre locale dans la sous-traitance pour les métiers inhérents à la réalisation d'une telle infrastructure, à l'instar des plombiers, soudeurs, mécaniciens ou encore électriciens.

Autre détail, et pas des moindres, Santos Khumar Singh a également promis un transfert de technologies au bénéfice des techniciens nigériens afin d'assurer eux-mêmes la maintenance et l'entretien de cette future réalisation.    

Pour rappel, le lancement officiel de la construction du CCIMG est intervenu au lendemain de la commémoration du 150ème anniversaire de la naissance de Mahatma Gandhi.

Sandrine Gaingne

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.